L’UNGASS se rapproche

Commission inter-session et reprise de la Commission des Narcotiques à Vienne pour débattre de la préparation de l'UNGASS

Une semaine intense de travail préparatoire pour la session spéciale des Nations Unies sur les drogues (UNGASS 2016) vient de se terminer à Vienne. A compter du Lundi 7 Décembre le Comité scientifique de l’UNODC a encouragé l'échange de bonnes pratiques venant de toutes les parties prenantes en prévision de l'UNGASS. Le Mardi 8 Décembre, toute la journée a été consacrée à la réunion intersessions de la Commission sur les stupéfiants en prévision de la préparation de l'UNGASS, avec un débat sur format de l'événement, et tout en mettant l’accent sur les échéanciers et la préparation du document final. La reprise de la session de la Commission sur les stupéfiants a été menée à bien du 9 au 11 Décembre.

La participation des États membres fut très élevée, de même que les contributions de la société civile. Divers événements parallèles ont été organisées par des ONG en lien avec l’UNODC et les États membres sur divers domaines clés en matière de politiques prioritaires, soit le traitement, les alternatives à l’incarcération pour les infractions mineures liées aux drogues ou encre les approches de santé publique pour n’en citer que quelques-uns. Une liste complète des événements est disponible sur la page www.ungass2016.org


Parallèlement à la session officielle, des négociations sont intervenues entre États membres sur la question du format de l'événement de l'UNGASS et un consensus a été atteint pour l’organisation à New York de cinq tables rondes interactives du 19 au 21 Avril 2016. L’ensemble des Etats membres de l’ONU, ainsi que des représentants des organisations de la société civile, de la communauté scientifique et des autres parties prenantes concernées sont attendus pour participer à ces tables rondes multipartites.


La société civile a contribué activement à la session de reprise de la CND. Le Groupe de travail de la société civile (CSTF) en vue de l'UNGASS a organisé un événement pour informer les Etats membres relativement aux travaux en cours sur les consultations régionales avec les représentants de terrain de la société civile, qui ont été conduites dans le monde entier. En outre, le CSTF a communiqué sur les résultats de l'Enquête mondiale Global Civil Society Survey, disponibles en 11 langues et sur le rapport final avec toutes les contributions reçues, incluant les toutes dernières à être incorporées, venant d’ONG françaises, russes et espagnoles. En outre, les coordonnateurs thématiques et régionaux du CSTF ont présenté les résultats de leurs consultations avec les représentants de terrain dans leurs domaines d’expertise et de travail respectifs.

Enfin, le Comité directeur du CSTF a présenté le travail préparatoire réalisé en vue de l’organisation du prochain dialogue interactif avec la société civile dans le cadre de l'UNGASS qui se tiendra le 10 Février à New York sous les auspices du Président de l'Assemblée générale. Bien que plusieurs réunions de haut niveau ont été organisées avec la société civile dans le cadre préparatoire de l'UNGASS, il s’agit d’une première du genre dans le domaine des drogues. Cet événement devrait être le plus important événement de haut niveau dans le cadre préparatoire de l’UNGASS. Il rassemblera des experts issus d’organisations de terrain, permettra de faire entendre la voix des différentes communautés dans le monde, ainsi que leurs expériences, notamment celles des pays du Sud. Le format de l'événement sera articulé par un segment d'ouverture suivie de deux tables rondes sur les thèmes majeurs des drogues et de la santé publique, puis drogue et droits de l'homme, complétés par la suite par une session de clôture.

L'appel aux conférenciers et les candidatures ouvertes et virtuelles seront lancées bientôt. Des représentants de la société civile œuvrant dans le domaine des drogues seront en mesure de soumettre leur propre candidature ou de suggérer des panélistes représentatifs. Le processus de sélection et les critères seront élaborés en étroite coopération avec le DESA  (Nations Unies) et selon les critères de l'ONU pour un événement de haut niveau de cet ordre, puis rendu public en même temps que l’appel aux candidatures. Une liste des conférenciers sélectionnées sera compilée par le CSTF et soumise à l’approbation du bureau du président de l’assemblée générale. Les résultats du dialogue interactif seront résumés dans un document issu par ce même bureau et diffusé aux États membres pour examen au cours de leurs travaux préparatoires à l'UNGASS.

Le CSTF et ses membres s’engagent à promouvoir une participation significative de la société civile à l’événement du 10 février, à celui de la CND en 2016 et lors de  l'UNGASS à New York, afin de faire en sorte que les voix et la richesse de la société civile soient reflétées dans la préparation de l'UNGASS et lors de l'événement lui-même.