Les jeunes européens « moins informés » sur la question des drogues

Les jeunes européens sont moins informés qu'avant sur les conséquences et les risques liés aux drogues, selon une enquête de l'Eurobaromètre

Bien qu'ils utilisent largement l'internet pour s'informer, l'enquête a souligné que les répondants sont moins susceptibles d'avoir recours à d'autres source d'information par rapport à 2011, notamment celles de campagnes médias et de programmes scolaires de prévention.

Plus d'un quart des jeunes (29%) affirment n'avoir pas été informés du tout au cours de l'année écoulée s'agissant des risques et des conséquences des euphorisants légaux ou "legal highs", c'est-à-dire les substances qui reproduisent les effets de drogues illégales. Ceci au moment où le nombre de jeunes disant utiliser ce type d'euphorisants légaux est passé de 5% en 2011 à près de 8% aujourd'hui.

Plus de treize mille citoyens de l'Union Européenne âgés de 15 à 24 ans ont été interrogés dans le cadre de l'enquête "Les jeunes et la drogue". Selon plusieurs études réalisées par l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, l'expérimentation de drogues commence souvent à l'école, tandis qu'on estime qu'un adolescent (15 à 16 ans) sur quatre a déjà consommé une drogue illicite.

Au cours des dernières années, les euphorisants légaux sont devenus de plus en plus populaires parmi les jeunes, et la Commission européenne s'emploie à renforcer la capacité de l'UE à protéger les jeunes en réduisant la disponibilité de substances nocives dans le cadre d'un cadre réglementaire global de la politique des drogues.

La Commission européenne a utilisé les fonds de cinq programmes financiers de l'UE pour soutenir un certain nombre de projets visant à, entre autres, à stimuler la détection et l'identification de nouvelles substances psychoactives et les risques qui leur sont associés.

Divers projets visent à informer et à sensibiliser par différents moyens tels que des sites web, des hotlines téléphoniques ainsi que par l'intermédiaire de bénévoles mandatés dans les grands festivals. D'autres projets sont axés sur la coopération et l'échange d'informations entre les forces de police et les représentants de la justice au plan national.

Lire le résumé ou bien l'étude complète (en anglais seulement)