Guide rapide de la Commission sur la condition de la femme

,

Chaque année CSW permet aux délégués du monde entier de parler au nom de centaines de millions de femmes et filles

women-trainingComme chaque année, nos représentants à New York ont assisté à la soixantième session de la Commission de la condition de la femme (CSW) du 14 au 24 mars. Le CSW est un événement majeur car il permet aux délégués du monde entier de parler au nom de centaines de millions de femmes et de filles sur les questions qui comptent vraiment pour elles.

A propos de la CSW

La Commission de la condition de la femme (CSW) est le principal organe de décision politique au plan mondial, exclusivement dédié à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Chaque année, les représentants des États membres de l’ONU se réunissent à New York pour évaluer les progrès en matière d’égalité des sexes, identifier les défis, établir des normes mondiales et formuler des politiques concrètes visant à promouvoir l’égalité des sexes et l’avancement des femmes dans le monde entier.

Commission on the Status of Women

A propos de la 60ème session de la CSW

Cette année, le thème prioritaire était axé sur l’agenda 2030 et liait le développement durable à l’autonomisation des femmes. Il s’agissait de la toute première session de la CSW depuis l’adoption de l’agenda en question l’année dernière. Outre le thème prioritaire, le CSW visait à évaluer les progrès accomplis dans la mise en œuvre des conclusions concertées de la CSW57 concernant « la prévention et l’élimination de toutes les formes de violence contre les femmes et les filles »

La session de neuf jours comprenait un segment ministériel, des tables rondes, des dialogues interactifs de haut niveau, ainsi qu’un débat général et des discussions de groupe. Enfin, un grand nombre d’événements parallèles ont été organisés par les diverses parties prenantes de l’ONU et des ONG dans le but d’attirer l’attention sur certains des aspects critiques de leur travail.

Par exemple, lors de l’événement parallèle organisé par Dianova, le 22 Mars, nos représentants ont mis l’accent sur l’importance d’adopter une perspective de genre dans les politiques de prévention et de traitement des addictions.

Conclusions concertées

La 60ème session de la Commission des Nations Unies sur la condition de la femme s’est conclue par un engagement des États membres à mettre en œuvre un Agenda 2030 pour le développement durable qui tienne compte des dimensions de genre. Un ensemble de conclusions concertées a de plus appelé à renforcer la base permettant un progrès rapide, notamment par le biais de lois, de politiques et d’institutions plus fortes, mais aussi grâce à de meilleures données et un financement à plus grande échelle.

La directrice exécutive d’ONU Femmes, Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka a salué l’accord et l’engagement des États membres de l’ONU de faire de l’Agenda 2030, adopté Septembre dernier, une réalité dans tous les pays du monde. Selon elle : «Les pays ont donné une date d’expiration à l’inégalité entre les sexes: 2030. Maintenant, il est temps de se mettre au travail. Ces conclusions concertées permettent de commencer la mise en œuvre d’un agenda 2030 sexospécifique avec lequel nous pourrons vraiment ne laisser personne derrière nous»

Cet engagement mondial accru était déjà mis en évidence par un nombre record de plus de 80 ministres de gouvernement du monde entier ayant assisté à la Commission. Environ 4.100 représentants non gouvernementaux venus de plus de 540 organisations ont également participé, le plus grand nombre jamais atteint dans une réunion annuelle de la Commission.

Extrait du communiqué de presse du 24 mars – ONU Femmes

Les conclusions concertées des sessions annuelles de la Commission sont disponibles sur le site Web de l’ONU Femmes, ainsi qu’une version provisoire des conclusions de la session de cette année

Le Comité des ONG sur la condition de la femme – New York (NGO CSW/NY)

Le Comité des ONG sur la condition de la femme, New York (NGO CSW/NY) est l’un des trois comités de la Conférence des ONG ayant des relations consultatives avec les Nations Unies (CoNGO). Fondé en 1972, il offre un forum ouvert pour permettre aux voix des femmes d’être entendues au sein de l’Organisation des Nations Unies. Le Comité vise à aider les filles et les femmes de tous âges à promouvoir et à organiser la mise en œuvre des accords mondiaux, incluant la Déclaration de Beijing de 1995 et le Programme d’action, la résolution 1325 du conseil de sécurité, les Objectifs du Millénaire pour le développement, la Convention pour l’élimination de toutes les formes de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) et l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Le Comité représente plus de 100 organisations membres ainsi que des personnes concernées par la condition des femmes et des filles. Dianova International est un membre du NGO CSW/NY depuis 2013. Chaque année, afin de préparer la session du CSW, le Comité organise le Forum du NGO CSW/NY, avec une journée de consultation visant à préparer le terrain pour les réunions du CSW et faciliter l’interaction entre les participants, une réception qui cette année s’est tenue le 15 Mars, et un diverses manifestations parallèles organisées au cours de la session officielle du CSW. En 2016, quelque 450 événements parallèles ont été organisés avec le soutien du Comité