Combien d’années de vie perdues à cause de la dépendance aux drogues?

Burden of disease

Une étude mesure les conséquences de la dépendance aux drogues en quantifiant les années perdues qui en découlent

L'usage de drogues illicite impacte très négativement la santé des personnes. Il peut conduire à une mort prématurée, comme dans le cas d'overdoses, mais il peut aussi diminuer la qualité de vie à cause d'un handicap (toute perte de santé à court ou long terme) lié à une maladie du foie, une infection à VIH ou une hépatite B ou C.

Une récente étude (1) présentée dans le rapport mondial sur les drogues (2014) de l'Office des Nations Unies sur les Drogues et le Crime (UNODC), a émis des estimations mondiales comprenant à la fois les années de vie potentielle perdues à cause d'une mort prématurée et les années de vie vécues avec un handicap lié à la dépendance aux drogues, ainsi que l'usage de drogues en tant que facteur de risques pour d'autres problèmes sanitaires (schizophrénie et usage de cannabis, hépatites et VIH et usage de drogues par injection, et usage de drogues comme facteur de risque suicidaire).

Quelques unes des conclusions les plus frappantes de cette étude:

  •   La dépendance aux drogues illicites était responsable de 3.6 millions d'années de vie perdues à cause d'une mort prématurée et de 16.4 millions d'années de vie vécues avec un handicap au plan mondial
  •   La dépendance aux opioïdes a contribué à la morbidité la plus importante, responsable de quelque 55 % des années de vie perdues à cause d'une mort prématurée et de 44% des années de vie perdu à cause d'un handicap. De plus, un total de 43 000 décès ont été attribué à la dépendance aux opioïdes en 2010, ce qui suggère que l'espérance de vie a été réduite de 46 ans pour chacun de ces décès.
  •   La morbidité mondiale attribuée à la dépendance au cannabis est plus élevée que celle dela cocaïne. Bien que l'usage de cocaïne soit associé à des dommages plus importants, le nombre nettement plus élevé d'usagers dépendants du cannabis entraîne une morbidité plus importante globalement
  •   On a estimé que l'usage de drogues illicites était la cause de 0.8 pour cent de "l'espérance de vie corrigée de l'incapacité" (2) en 2010 (soit le 19ème plus important facteur de risque). En comparaison, on estime que l'usage de tabac est la cause de 6.3 pour cent et l'usage d'alcool de 3.9 pour cent.

(1) L. Degenhardt and others, “Global burden of disease attributable to illicit drug use and dependence: findings from the Global Burden of Disease Study 2010”

(2) Espérance de vie corrigée de l'incapacité: un mode d'évaluation comprenant à la vois les années de vie potentielle perdues à cause d'une mort prématurée et les années de vie vécues avec un handicap