Les obstacles liés au genre dans le traitement des dépendances: quels sont-ils et comment les surmonter ?

,

Dianova et la Fédération mondiale contre les drogues publient une infographie qui met en évidence les obstacles liés au genre dans le traitement des addictions et les façons de les surmonter

infographie sur les obstacles liés au genre

L’infographie sur les obstacles liés au genre et la manière de les surmonter a été présentée lors d’un événement en marge de la 64e session de la Commission des stupéfiants des Nations unies.

Télécharger la version intégrale de l’article: English version – Versión en castellano – Version française

Autrice: Dr. Gisela Hansen Rodríguez

Pourquoi faut-il tenir compte de la relation entre genre et addiction ?

Dans le domaine des addictions, il est essentiel d’introduire une perspective de genre, ou sexospécifique, car celle-ci nous permet de comprendre les relations spécifiques que les hommes, les femmes et les autres identités de genre entretiennent avec les substances. Nous savons aujourd’hui qu’hommes et femmes sont soumis à des contraintes sociales et culturelles différentes. C’est pourquoi toute analyse, stratégie ou intervention susceptible d’être mise en œuvre doit être réfléchie dans une perspective sexospécifique. Le fait d’avoir une vision rigide de l’usage de drogues et de voir la population comme un ensemble homogène et statique ne fait que conduire à une perception androcentrique des situations qui ne permet pas une intervention attentive et spécifique, fondée des réalités humaines hétérogènes.

Télécharger l'infographie en français

Télécharger l’infographie en français – Illustrations: Frida Nerdal, Design graphique: Nenad Arslanagić

Aborder la toxicomanie depuis une perspective sexospécifique implique de tenir compte des différences et des spécificités liées au genre, non seulement en termes de facteurs susceptibles de conditionner la consommation, mais également en termes de modèles de consommation et de conséquences aux plan sanitaire, social et personnel. La perspective sexospécifique permet aussi d’aborder les conditions inégalitaires d’adhésion et de rétention dans les services ou programmes de prévention et de soins.

Télécharger l’article complet