Le rôle des réseaux sociaux et des médias alternatifs dans le domaine des drogues

Autrice: Kristina Stankova, assistante de recherche, Dianova International

 flyer de l'événement

Image extraite du flyer de l’événement organisé sur ce thème lors de la 63ème session de la Commission des Stupéfiants, à Vienne

Introduction

De nos jours, les réseaux sociaux et les médias alternatifs occupent une grande partie de nos vies. Selon STATISTA, un organisme statistique allemand, les prévisions indiquent qu’en 2021, plus de 3 milliards de personnes utiliseront les réseaux sociaux. (1) Par rapport à la population mondiale qui, en mars 2020, est de 7,7 milliards, le nombre d’utilisateurs de réseaux sociaux représente près de la moitié de ce chiffre. (2) Une étude récente du Pew Research Center a mesuré que le nombre d’adultes utilisant les réseaux sociaux aux États-Unis a été multiplié par dix entre 2005 et 2015 – de 7 % à 65 %. Les utilisateurs les plus réguliers sont les jeunes adultes. En 2015, aux États-Unis, 90 % des personnes âgées de 18 à 29 ans étaient sur des réseaux sociaux. (3) Presque toutes les ONG utilisent les réseaux sociaux pour défendre les droits humains et sensibiliser les gens à des sujets ignorés des médias grand public. En cas de crise, les réseaux sociaux se sont en outre révélés être des outils efficaces dans le but de diffuser des informations, obtenir des financements, etc. Par exemple, à la suite du tremblement de terre de 2010 en Haïti, la Croix-Rouge a reçu 8 millions de dollars de dons en seulement 2 jours. Ce n’est là qu’un exemple de la puissance de l’outil que constituent les réseaux sociaux pour mobiliser des soutiens. (4) Et pourtant, le rôle des réseaux sociaux peut être sous-estimé.

Aux fins du présent document, le terme « réseaux sociaux » englobe les plateformes les plus populaires: Facebook, Instagram, Twitter, Flickr, Snapchat, etc. Il n’existe pas de définition précise des médias alternatifs et il serait difficile d’énumérer tout ce que ce terme englobe. Je classerai donc en tant que média alternatif toutes les sources autres que les médias grand public.

Lire l’article en intégralité (document .pdf) en françaisEnglishespañol

Présentation de Kristina Stankova lors d’un événement parallèle à la CND63