Étude sur la régulation du cannabis

Dianova a rassemblé plusieurs experts afin de mener une étude sur les conséquences de la régulation du cannabis

Etude cannabis

Cette étude avait pour objectif de vérifier la pertinence du débat sur la légalisation ou la régulation du cannabis et d’en analyser les fondements scientifiques, juridiques et politiques afin d’en connaître les principales conséquences pour la population et pour les groupes à risque – photo: Shutterstock, CC

Par Antonio Jesús Molina Fernández – Les organisations qui travaillent dans les domaines liés aux comportements addictifs sont constamment en train de débattre sur la régulation du cannabis et ses conséquences. Le principal problème de ces débats réside dans le fait qu’ils continuent de se fonder sur des positions manifestement « pour/contre », généralement biaisées, lesquelles tentent simplement de confirmer les positions initiales, sans processus approfondi de réflexion et d’analyse. En fait, pour beaucoup, ces positions reposent bien plus sur les mythes et légendes qui accompagnent l’histoire de l’usage de cannabis que sur des preuves et des faits établis, provenant de la recherche, de l’analyse et de la réflexion.

C’est pourquoi Dianova a choisi une autre voie en chargeant une équipe de travail de mener une étude fondée non pas sur l’opinion des participants, mais sur une analyse approfondie de la réalité internationale, de ses limites et de ses possibilités.

L’étude a été réalisée avec la participation d’un groupe d’experts internationaux spécialistes du sujet. Tous et toutes étaient issu·e·s des différents domaines liés à la réglementation du cannabis (décideurs politiques, acteurs de la prévention ou de l’intervention, recherche, société civile, etc.) et leur position sur ce thème allait des opinions les plus extrêmes aux points intermédiaires.

L’étude s’est déroulée en plusieurs phases :

  • Une compilation de documents comprenant les principales études et rapports publiés sur le sujet au cours des dix dernières années a été réalisée entre janvier et mars 2019. À partir de cette documentation, une revue systématique a été réalisée pour identifier les principaux aspects du débat.
  • Entre avril et octobre 2019, des entretiens ont été menés avec les experts internationaux. Ce groupe d’experts se composait de 18 personnes possédant une expérience vaste sur le sujet, couvrant ainsi tous les domaines liés à la régulation du cannabis : prévention, intervention, recherche, activisme social ou élaboration de politiques. Les entretiens ont été réalisés en trois langues (espagnol, anglais et italien).
  • Entre octobre et novembre, l’analyse des entretiens a été réalisée par blocs thématiques.
  • Le groupe de discussion et le panel d’experts se sont tenus entre décembre et janvier. Leur but était d’approfondir et de valider les conclusions des entretiens.

 

Enfin, les rapports ont été rédigés : un rapport exécutif et un document complet décrivant l’ensemble du processus et les résultats de l’étude. Ce rapport a fait l’objet de plusieurs discussions et contributions qui ont été finalisées lors de l’assemblée générale de Dianova International en novembre 2020.

Lors de l’assemblée générale de Dianova, en novembre 2020, la nouvelle version du Manifeste de Dianova International a été approuvée, avec la mise à jour du chapitre « Dianova et les addictions », incluant la révision du positionnement général de de Dianova sur les addictions, ainsi le nouveau positionnement sur les politiques en matière de cannabis.

En tant que responsable de l’étude, je précise que celle-ci ne vise pas à imposer un quelconque dogme sur la régulation, mais plutôt de tenter une triangulation de toutes les positions, techniques et hypothèses afin de pouvoir tirer des conclusions fondées sur les données et les informations recueillies. Nous avons expérimenté une méthode simple pour analyser les différents aspects de la régulation du cannabis au niveau international, tout en explorant les causes et les conséquences du problème. Ce fut un projet stimulant et enrichissant, tant pour l’équipe (composée de Paula Medrano et de Pol Comellas) que pour moi-même. J’espère que vous en trouverez la lecture enrichissante et qu’elle vous donnera matière à réflexion sur ce sujet controversé.

Remerciements

À Dianova International, pour son dynamisme, sa liberté d’action et son soutien lors de l’enquête, exemplaire à tous points de vue. À tous et toutes les participant·e·s. À la Faculté de psychologie de l’Université Complutense de Madrid, en particulier au Département de psychologie sociale, du travail et différentielle.

Télécharger l’étude (pdf)

Étude sur la régulation et la légalisation de l’usage thérapeutique et récréatif du cannabis et sur la dépendance et les risques sociosanitaires associés 


Références

Rolles S, Murkin G. How to Regulate Cánnabis: A Practical Guide. London: Transform Drug Policy Foundation; 2016.

Hall W, Lynskey M. The challenges in developing a rational cannabis policy. Curr Opin Psychiatry. 2009; 22:258–262.

Baptista-Leite R. The road towards the responsible and safe legalization of cannabis use in Portugal. Acta Med Port. 2018; 31:115-125.

Hall W, Lynskey M. Evaluating the public health impacts of legalizing recreational cannabis use in the United States. Addiction. 2015; 111: 1764–1773. (4)

Isorna Folgar M, Rial Baubeta A, Pascual Mollá M. El consumo de cannabis desde la evidencia científica: el peligro de banalizar el consumo y riesgos de una posible legalización o regulación. Salud Drogas. 2020; 20: 1-4.

Creswell, J W. Research Design: Qualitative, Quantitative and Mixed Methods Approaches. 4th ed. Thousand Oaks: Sage; 2014. (6)

Casas M, Bruguera E, Roncero C, San L. Consenso de la Sociedad Española de Psiquiatría sobre el consumo de cannabis. Barcelona: FEPSM; 2007.

Hall W, Lynskey M. The challenges in developing a rational cannabis policy. Curr Opin Psychiatry. 2009; 22:258–262.

Cannabis: Issues for policy makers. Brussels: EURAD; 2012.

Hall W. What has research over the past two decades revealed about the adverse health effects of recreational cannabis use? Addiction. 2014; 110:19–35.

Stockings E, Hall W, Lynskey M, Morley K, Reavley N, Strang J et al. Prevention, early intervention, harm reduction, and treatment of substance use in young people. Lancet Psychiatry. 2016; 3: 280–96.

Vázquez N, Muñoz L, Juárez O, Ariza C. ¿Qué funciona en la prevención selectiva del consumo de alcohol y cánnabis en jóvenes vulnerables? Rev Esp Salud Pública. 2018; 92:1-18.

WHO. The health and social effects of nonmedical cannabis use. Geneva: WHO; 2016.