La technologie n’implique pas toujours
la communication ❤️

L’éducation aux nouvelles technologies doit se faire dès l’enfance, avec la participation de la famille et de l’école

Aujourd’hui, il nous semble souvent que nos enfants, et surtout nos ados utilisent les nouvelles technologie et l’Internet durant la majeure partie de la journée. Ils et elles sont tout à fait à l’aise avec leur smartphone, leur tablette, leur ordi, leur chromebook et autres objets connectés que ce soit à la maison, à l’extérieur ou à l’école – il ne faut pas oublier que la technologie fait désormais partie intégrante de l’éducation.

En tant que parent et famille, nous ne sommes pas toujours des spécialistes et on peut vite se sentir perdu, surtout lorsque nos enfants utilisent un jargon technologique qui parfois nous est totalement étranger.

Bons ou mauvais usages… Qui décide des limites?

Il est difficile de tracer la limite entre un usage normal et sain des technologies et un usage problématique, sans même parler d’une addiction. On l’a dit un million de fois et c’est vrai: les nouvelles technologies constituent une formidable source de progrès: meilleure communication, gain de temps, efficacité, ouverture au monde, création de liens sociaux, lieux d’échange, source d’information quasi sans limite, outil démocratique de libre expression, etc.

Mais toute médaille a un revers et les outils technologiques peuvent aussi devenir une source de souffrance quand on passe du raisonnable à l’excès, puis de l’excès à l’addiction.

On parle d’un usage problématique des technologies quand celles-ci deviennent le principal centre d’intérêt de l’ado, qui ne vit que pour elles, au détriment de tout le reste.

Ensemble, on grandit

Ayez les bons outils pour prévenir les addictions et les conduites à risques
Participez aux ateliers de Dianova

Pour l’instant, les ateliers sont seulement disponibles en espagnol. Cliquez ici pour plus d’infos

Perte de contrôle

Il faut comprendre que le problème n’est pas le temps passé devant les écrans (même s’il est nécessaire pour un parent de le contrôler), mais bien de perte de contrôle. Même si votre ado fait une utilisation quotidienne de son loisir préféré, par exemple les jeux vidéo, lorsque le jeu n’interfère pas avec ses autres tâches ou loisirs, ce n’est pas vraiment un problème. En revanche, s’il ou elle y passe des jours et des nuits entières, sa consommation devient excessive et pourrait entraîner une perte de contrôle et une dépendance, avec des conséquences aux plans physique, psychologique et social.

Pour éviter d’en arriver là, l’éducation aux nouvelles technologies doit se faire dès l’enfance, avec la participation de la famille et de l’école.

Les enfants du numérique ont aussi besoin d’être guidés

On dit souvent que les enfants ou les ados sont des « natifs numérique » . C’est vrai, ils et elles sont né·es et ont grandi avec les nouvelles technologies, c’est un fait. Pourtant cela ne fait pas forcément d’eux des experts sur la meilleure façon d’utiliser ces technologies. Même les ados qui sont particulièrement à l’aise avec les dernières applis ou les derniers smartphone à la mode ont besoin de l’accompagnement et des conseils des parents pour utiliser ces outils de façon saine, sécuritaire et enrichissante.

Comment faire si nous on n’y comprend rien?

Nous les parents, nous ne sommes pas tous férus de nouvelles technologies. Nous ne connaissons pas tous les dernières applis tendance et, pour certains d’entre nous, les mots TikTok, Reels ou Triller n’ont aucun sens. Pourtant, quelque soit son niveau de compétences techniques ou de connaissances, la famille a un rôle essentiel à jouer pour enseigner le bon usage des technologies dès la petite enfance.

Selon le consensus médical actuel, il faut d’abord interdire les écrans avant trois ans. Par la suite, les technologies doivent être intégrées dans une démarche éducative (contrôle du contenu, des horaires, etc.), en évitant à tout prix d’utiliser la télé ou la tablette comme une nounou virtuelle.

L’éducation aux médias

Au fur et à mesure que l’enfant grandit puis devient un·e adolescent·e, son bon usage des technologies va passer par une bonne éducation aux médias, c’est-à-dire la capacité à identifier les différents types de médias et à comprendre les messages qu’ils transmettent – à l’heure de la prolifération des fausses infos et des discours complotistes, c’est une compétence essentielle!

Enfin, l’adulte doit enseigner à l’ado la façon de se protéger en ligne (vie privée, anonymat, etc.) enfin d’utiliser les technologies en toute sécurité, en évitant certains des risques du monde virtuel, tels que:

  • Le cyberbullying ou harcèlement en ligne: lorsque certains utilisent les technologies pour harceler, humilier ou embarrasser une personne précise,
  • Le trolling: un troll désigne un individu dont le comportement vise à provoquer des polémiques ou des conflits susceptibles d’entraîner une détresse importante,
  • L’isolement: trop de temps passé en ligne, c’est autant de temps passé hors du cercle familial ou amical et cela peut générer d’autres problèmes de comportement,
  • Les contenus inappropriés: à souligner, ces contenus peuvent représenter votre enfant ou un·e ami·e de votre enfant dans le but de l’humilier,
  • Les relations inappropriées: Internet peut être le terrain de chasse de certains individus dont le but est d’établir des relations inappropriées avec les jeunes.

 

La prévention des addictions et autres conduites à risques, cela commence en famille!

Tous les articles sur ce thème