Liberté, Égalité, Fraternité !

Paris, le 13 novembre 2015

Journée mondiale de la tolérance – la seule réponse efficace à la haine et au fanatisme, c'est le dialogue et le respect de la différence

Édito, par Pierre Bremond – Dans la nuit de vendredi à samedi à Paris, la barbarie terroriste a franchi en France une étape historique, avec un massacre coordonné, visant à tuer le plus grand nombre de gens, sans distinction aucune. Après Madrid, puis Londres, l’Europe est une fois de plus touchée en plein cœur.

Notre première réaction, la plus humaine et la plus immédiate, c’est bien sûr la compassion. Nos pensées vont avant tout aux victimes et à leur famille. Puis vient le temps des questions, le temps de la colère et parfois aussi, hélas, celui de la haine et du rejet de l’autre.


La journée mondiale de la tolérance que nous célébrons aujourd’hui doit inciter chacun d’entre nous à garder son sang-froid et son sens civique, malgré l’horreur que l’on ressent devant l’ampleur du drame.


Nous devons comprendre que l’objectif premier de ces assassins, ce n’est pas de faire les gros titres des journaux du monde entier. Leur objectif, c’est d'attiser la peur et la haine, de créer la division, de monter les communautés les unes contre les autres. Leur seul but, c’est d’exporter la guerre, d’entraîner la France et l’Europe tout entière dans la spirale des émeutes communautaires, voire d’une guerre civile.

C’est le rôle des États de pourchasser les assassins et leurs complices, de les empêcher de nuire, de prévenir la montée de tous les fanatismes. Mais notre rôle à nous, celui de la société civile, des acteurs associatifs et des citoyens, c’est de continuer à tisser des liens entre les communautés, car la seule réponse efficace à la haine et à la barbarie, c’est la tolérance, le dialogue et le respect de toutes les différences.