Asociación Dianova España

XV Congrès européen des communautés thérapeutiques à Malaga

Congrès Malaga

 

« Communautés thérapeutiques, promouvoir un modèle intégré »

L’Association Proyecto Hombre et la Fédération européenne des communautés thérapeutiques (EFTC) ont organisé le XVème Congrès européen des communautés thérapeutiques à Malaga du  11 au 14 Mars dernier, en présence de nombreux experts comme le philosophe José Antonio Marina, George de Leon, spécialiste des communautés thérapeutiques, et Gabriel Mejia, proposé pour le Prix Nobel de la paix, entre autres. Gisela Rodriguez-Hansen, représentante de Dianova, a présenté la méthodologie et l’intervention éducative intégrale mise en œuvre dans le centre de Dianova Espagne à  Can Parellada (Barcelone).

La multitude des nouveaux profils de personnes addictes – femmes, jeunes, personnes âgées, double pathologie, immigrés, détenus –  et les nouvelles activités complémentaires au traitement, étaient au menu de la conférence ainsi que les nouvelles approches de travail en Communauté thérapeutique.

Le thème central du congrès, «communautés thérapeutiques, promouvoir un modèle intégré » invitait à réfléchir sur le phénomène actuel des addictions ainsi qu’à connaître les expériences les plus efficaces dans le traitement en communautés thérapeutiques. La méthodologie de la communauté continue d’être couronnée de succès malgré ses 50 ans d’existence, grâce à son adaptation aux nouveaux profils qui au fil du temps ont émergé parmi les personnes addictes.

Le congrès a souligné en particulier l’importance de la recherche et de l’évaluation en matière d’addiction, ainsi que celle des pratiques qui s’adaptent aux profils sociaux les plus vulnérables, à l’exemple des femmes (femmes enceintes, détenues, victimes de violence conjugale, etc.), des jeunes en prison, des personnes présentant un double diagnostic addiction/trouble psychiatrique, des personnes âgées, des immigrants, etc.

Les présentations ont également insisté sur l’importance des activités complémentaires, au-delà du traitement formel, comme la pratique du sport, le contact avec la nature, ou encore le développement d’habilités sociales visant à améliorer l’employabilité des personnes.

Gisela Rodríguez-HansenL’Association Dianova a participé au congrès par l’intermédiaire de Gisela Rodriguez-Hansen, psychologue à la Communauté thérapeutique de Can Parellada (Barcelone).

Après avoir présenté la méthodologie de travail et d’intervention éducative globale développée dans la communauté, Gisela Rodriguez a souligné la situation économique précaire des personnes qui entent en communauté thérapeutique, avec en 2014 une augmentation de 70% des usagers sans revenus, une situation due aux coupes budgétaires et à la crise qui affecte le pays depuis plusieurs années.

Elle d’autre part noté une augmentation du pourcentage déjà élevé des usagers présentant un double diagnostic d’addiction et de trouble psychiatrique, un pourcentage passé de 42% en 2013 à 62% en 2014. Les troubles psychiatriques les plus fréquents étant les troubles de la personnalité et les troubles de l’humeur a-t-elle ajouté.

Gisela Rodriguez a conclu son intervention par une plaidoirie en faveur du traitement à long terme dans le traitement des addictions, soulignant en particulier l’évolution du profil des usagers au cours des dernières années, lesquels présentent davantage de problèmes psychosociaux et ont donc besoin d’une plus grande aide.

Texte en partie rédigé sur la base du communiqué de presse publié par l’Association Proyecto Hombre