Visite du président chilien à San Bernardo

Le 11 mai dernier, M. Sebastián Píñera président de la république du Chili, accompagné du ministre de l’Intérieur, M. Rodrigo Hinzpeter, et de la secrétaire exécutive du Conseil National de Contrôle des Stupéfiants (CONACE), Mme Francisca Florenzano, choisissait le centre San Bernardo de Dianova pour présenter la nouvelle stratégie de prévention et de traitement de l’alcool et des drogues illicites 2011-2014. M. Piñera était entouré des mères et de leurs enfants, actuellement en programme de thérapie au centre Dianova de San Bernardo. Les photos de l’événement, sur Flickr

Nous ne voulons pas, et nous ne permettrons pas que les gens conduisent en état d’ébriété. Si tu bois, tu ne conduis pas. Si tu conduis, tu ne bois pas. Nous mettrons ces mesures en place avec beaucoup de force et de conviction » S. Piñera

La nouvelle stratégie nationale drogues et alcool servira de fil conducteur à l’ensemble des politiques engagées en la matière par le gouvernement durant les quatre prochaines années. Cette stratégie permettra d’aborder de façon conjointe les  volets traitement et prévention, dans l’objectif de réduire l’usage de drogues illicites et l’usage problématique d’alcool dans la population générale, et plus spécifiquement chez les adolescents. De plus, la stratégie devra permettre de diminuer le nombre d’accidents de la route directement liés à la consommation d’alcool ou de drogues.

La secrétaire exécutive du CONACE, Mme Francisca Florenzano a souligné que la nouvelle stratégie drogues et alcool était le fruit d’un travail conjoint ayant impliqué les équipes du CONACE, les autres organes de l’Etat, mais aussi la société civile dans son ensemble, par le biais d’une consultation publique réalisée tout au long de l’année 2010 sur les différentes problématiques liées à la prévention et au traitement de l’alcool et autres drogues.

Le président Piñera, avec les mères accueillies au centre

Le président Piñera, avec les mères accueillies au centre

La communauté thérapeutique « San Bernardo », de Dianova au Chili accueille des femmes de 18 ans et plus, présentant un problème d’usage inapproprié de drogues, accompagnées de leurs enfants en bas âge. Le programme de Dianova s’inscrit dans le cadre des programmes d’aide spécifiquement destinés aux femmes mis en œuvre par le CONACE. Le programme vise à devenir autonome, à s’estimer en tant que personne, à prendre soin de soi, à renouer avec son entourage familial, à retrouver le lien mère enfant, à élargir son réseau de soutien et à renforcer ses facteurs de protection, dans une perspective de réintégration sociale.

Les objectifs spécifiques

En ce qui concerne les substances illicites, la nouvelle stratégie devra permettre à l’horizon 2014 de:

–    Réduire de 15% la consommation annuelle de cannabis dans la population scolaire
–    Réduire de 15% la prévalence annuelle de consommation de pasta base (dérivé de cocaïne)
–    Réduire de 10% la prévalence annuelle de l’usage de cocaïne dans la population scolaire

Mme Florenzano a ajouté que l’incorporation de la problématique alcool à la nouvelle stratégie soulevait de nouveaux défis pour le CONACE, à l’objet « d’éviter l’usage problématique d’alcool et les risques qui y sont liés, notamment en termes de circulation routière, ce pourquoi nous nous engageons à promouvoir une culture de l’usage approprié, associée à des mesures administratives et législatives fortes » (disponibilité pour les mineurs, diminution du taux d’alcoolémie au volant, etc.)

En ce qui concerne l’alcool, la nouvelle stratégie devra permettre à l’horizon 2014 de:

–    Réduire de 15% la consommation annuelle d’alcool dans la population scolaire
–    Réduire de 15% la consommation annuelle chez  les 18 ans et plus
–    Réduire de 20% les accidents de la route liés à l’alcool dans la population générale

“Aucun Chilien ne peut dormir tranquille sachant que dans notre pays, la consommation de drogues, cocaïne et cannabis, est la plus élevée dans toute l’Amérique Latine »

Les modalités d’action

Sebastian Piñera, président du ChiliLa stratégie compte deux axes d’intervention: « Le Chili prévient » et « le Chili aide ». Le premier axe visera les enfants, les adolescents, ainsi que les personnes en situation de plus grande vulnérabilité. Cet axe sera articulé prioritairement  dans les milieux du travail, de l’école et de la communauté. Le deuxième axe d’intervention sera celui de la réhabilitation et de l’insertion, avec la mise en place d’un « système intégral » permettant de mieux coordonner les réseaux de soins privés et publics, tout en priorisant les interventions de courte durée et la détection précoce des problématiques. De plus, le volet traitement sera renforcé par une offre d’intégration sociale élargie, permettant notamment le renforcement des liens familiaux, l’accès à l’emploi et l’accès à un logement durable, entre autres aspects.