Fundación Dianova Uruguay

Uruguay – Débat national sur les drogues

Débat national sur les drogues

La Fondation Dianova Uruguay participait au premier débat national sur les drogues qui s’est déroulé du 29 au 31 août dernier à Montevideo.

Au cours des dernières décennies, la question des drogues a pris une ampleur croissante dans la société uruguayenne. Pourtant, selon plusieurs acteurs sociaux et politiques, la réponse publique demeure largement inadéquate, appelant la mise en œuvre d’un grand débat national susceptible de donner le jour à « une nouvelle génération de politiques ».

Extrait du communiqué de presse du collectif
http://sobredrogas.org.uy

« Ce qui nous a réunis, c’est notre engagement pour l’élaboration de politiques qui respectent les droits des citoyens, c’est la recherche de politiques publiques capables d’améliorer la qualité des services offerts, dans le cadre d’une société composée de citoyens libres et capables de choisir. Nous proposons un débat pluriel et participatif, qui aborde les facettes multiples du phénomène; un débat qui dispose d’un large soutien institutionnel, afin de faire en sorte que notre société converge vers la mise en œuvre de politiques gouvernementales mieux adaptées. »

Le débat national sur les drogues intégrait trois types d’activités: les sessions thématiques, composées de divers spécialistes venus partager leurs expériences techniques et sur le terrain – les conférences magistrales, qui abordaient un thème spécifique – et les ateliers, soit des espaces de discussion ouverts et participatifs.

La Fondation Dianova Uruguay participait à l’événement dans le cadre d’une session thématique: « L’éducation et ancrage territorial ». Au cours de la session, , M. Gerardo Rumbo, directeur de Dianova en Uruguay, a brossé un tour d’horizon des divers programmes et activités réalisés localement par Dianova, et notamment du projet « Drogues, genre et décentralisation: une approche intégrale », dont il est le coordinateur.

Un large public participait à la session thématique, avec des acteurs sociaux de tous horizons et des organismes publics et privés venus échanger librement à l’issue des présentations dont les thèmes étaient:

  • Le respect et l’intégration des savoirs existant localement
  • L’intégration des différentes perspectives ou disciplines techniques et professionnelles
  • Préservation des ressources ou réseaux existants

« Drogues, genre et décentralisation: une approche intégrale »

Co-financé par l’Union Européenne, le projet s’inscrit dans une perspective de genre et de défense des droits humains. Il vise à promouvoir la santé intégrale et la qualité de vie des adolescentes, adolescents et jeunes adultes en situation de vulnérabilité psychosociale, avec une attention particulière aux situations d’inégalité de genre, à l’usage problématique de psychotropes, ainsi qu’aux situations de maternité/paternité des adolescent(e)s défavorisé(e)s.

Le projet est conjointement développé par la Fondation Dianova en Uruguay et l’association Casa Lunas, avec le soutien de la Junta Nacional de Drogas (Conseil National sur les Drogues).

http://www.dianovacasalunas.com.uy/