SPYM : Préserver la dignité humaine

,

En Inde, La Société pour la promotion de la jeunesse et des masses (SPYM) est un organisme qui vient en aide aux plus défavorisés

Le réseau Dianova s’est étendu suite à l’intégration récente de trois nouveaux membres associés. Nous publions une série d’articles destinés à présenter ces organisations qui opèrent en Inde, au Pakistan et au Kenya.

Quelques informations sur l’Inde

SPYM: helping children in IndiaAvec ses 1,2 milliard d’habitants, l’Inde est la quatrième économie mondiale. Sa croissance et son développement récents représentent l’un des progrès les plus importants de notre époque : l’espérance de vie y a plus que doublé, le taux d’alphabétisation y a quadruplé, l’état de santé de sa population s’est amélioré et une classe moyenne assez importante y est apparue.

Néanmoins, beaucoup reste à faire. En Inde, 400 millions de personnes vivent toujours dans la pauvreté et bien que les indicateurs de santé aient progressé ces dernières années, le taux de mortalité infantile et le taux de mortalité lié à la maternité demeurent alarmants. De plus, 40 pour cent des enfants souffrant de malnutrition dans le monde vivent actuellement en Inde (ils sont 217 millions, un chiffre accablant). En ce qui concerne l’éducation, moins de 10 pour cent de la population en âge de travailler a terminé ses études secondaires; par ailleurs, beaucoup trop de détenteurs d’un diplôme d’études secondaires n’ont pas les connaissances et les compétences nécessaires de nos jours pour être compétitifs sur un marché de l’emploi en évolution rapide. L’injustice sous toutes ses formes, y compris régionale ou entraînée par le système des castes ou le genre, est extrêmement préoccupante.[1]

SPYMEn matière de toxicomanie, la situation en Inde est également inquiétante. On estime que plus de 3 millions de personnes sont dépendantes des opiacés, du cannabis et de médicaments pharmaceutiques, la toxicomanie des femmes et des enfants étant même de plus en plus préoccupante. Malgré l’ampleur du problème, il n’existe pas de politique globale; de nombreux toxicomanes ne reçoivent pas de services de traitement adéquats à cause du coût de ceux-ci et du manque de ressources. Enfin, l’Inde est l’un des trois pays du monde où l’on trouve le plus de personnes vivant avec le VIH. [2]

SPYM : Soyez votre propre lumière

Fondée en 1986, la SPYM se consacre au travail de proximité auprès des plus démunis de la société indienne, se concentrant particulièrement sur la mobilisation communautaire, les soins de santé et le développement socioéconomique. Au fil des ans, l’organisme a étendu ses services à tout le pays. Ces services comprennent:

  • Traitement, prévention et réadaptation en matière de toxicomanie
  • Programme d’aide aux sans-abri
  • Programmes pour aider les plus vulnérables (femmes en milieu rural, mendiants, mineurs en conflit avec la justice) à prendre en main leur destin
  • Programmes éducatifs et programmes de formation
  • Projets de recherche et enquêtes

Environ 750 employés et plus de 250 bénévoles travaillent pour la SPYM. Cette main d’œuvre importante et efficace a permis à l’organisme de s’occupe de 75 000 à 80 000 personnes en 2015.

L’organisme est extrêmement apprécié aux niveaux national et international. Il a reçu les récompenses les plus prestigieuses pour son travail remarquable dans le domaine de la prévention de l’alcoolisme et de la toxicomanie et de la lutte contre le VIH/sida.

La relation de Dianova avec la SPYM est déjà ancienne. Nous sommes ravis que la SPYM fasse aujourd’hui partie du réseau Dianova et nous nous attendons à une coopération plus étroite et fructueuse. Nous souhaitons la bienvenue à la SPYM!

Devenir membre associé du réseau Dianova

[1] Banque mondiale : Profil de pays – Inde (en anglais)

[2]  Voir le site Web d’Alcoholrehab