Slum Child Foundation

La Slum Child Foundation s’adresse aux enfants des bidonvilles, notamment les filles, et vise à les rendre plus autonomes.

Slum Child FoundationLe réseau Dianova s’est étendu suite à l’intégration récente de trois nouveaux membres associés. Nous publions une série d’articles destinés à présenter ces organisations qui opèrent au Kenya, en Inde, et au Pakistan.

Situé en Afrique de l’Est, le Kenya se trouve au niveau de l’équateur, à la frontière de la Tanzanie, de l’Ouganda, du Soudan du Sud, de l’Ethiopie et de la Somalie. La population du pays est estimée à 46,1 millions d’habitants et augmente d’un million chaque année. Plus de 70% de la population est âgée de moins de 30 ans.

Le Kenya a connu une croissance économique soutenue durant la dernière décennie. Le pays dispose du potentiel nécessaire pour jouer un rôle majeur en Afrique grâce à sa population jeune et en expansion, à  un secteur privé dynamique et à sa situation géographique. Le pays est cependant confronté à de nombreux défis en termes de développement : la pauvreté et les inégalités y sont endémiques, la moitié des Kenyans vivent en dessous du seuil de pauvreté et le VIH/sida, la diarrhée et la malnutrition tuent encore de très nombreux enfants chaque année (1).

slum-child-foundation-02L’éducation s’est améliorée au cours des dernières années et le pays s’est engagé à financer l’éducation de sa population. Malheureusement, ces progrès n’ont pas encore atteint les populations les plus vulnérables et les plus marginalisées, à l’exemple des 60% des 3 millions d’habitants de Nairobi  qui vivent dans des bidonvilles. Dans deux de ces bidonvilles les plus pauvres, Korogocho et Viwandani, les jeunes représentent près d’un tiers de la population, cependant, faute d’établissements scolaires, seuls 19% des hommes et 12% des femmes ont pu fréquenter l’école secondaire.

Le manque de compétences influence négativement la vie de ces jeunes : près de 50% des hommes et 80% des femmes entre 15 et 24 ans et vivant dans ces bidonvilles n’ont pas d’activités rémunérées. Parmi celles et ceux qui ont un emploi, 60% des hommes et 40% des femmes n’ont que des emplois précaires leur permettant à peine de dépasser le seuil de pauvreté (2).

Il apparaît par conséquent essentiel de développer et d’améliorer les systèmes d’éducation et de soins de santé, tout en faisant en sorte qu’ils deviennent accessibles à tous, en particulier aux jeunes issus des bidonvilles chez qui les drogues et l’alcool peuvent avoir des conséquences dévastatrices: incapacité permanente, mort, décrochage scolaire, criminalité, etc.

La Fondation Slum Child

slum-child-foundation-01Fondée en 2006, la Fondation Slum Child (SCF) est une organisation à but non lucratif vouée à venir en aide aux plus vulnérables et aux plus marginalisés, soit les habitants des bidonvilles. L’action de la fondation est motivée par les niveaux élevés de pauvreté, de violence et d’abus de drogues qui caractérisent ces bidonvilles. La Fondation utilise une approche centrée sur l’enfant et concentre son action sur les principaux domaines suivants : prévention des addictions et du VIH/sida, droits des enfants, éducation, prévention des mariages et des grossesses chez les adolescentes, autonomisation des filles, etc.

La Fondation offre les programmes suivants:

  • Actions communautaires: autonomisation des jeunes et des femmes, création d’un centre social dédié aux arts et au théâtre, services communautaires,
  • Prévention et sensibilisation sur les drogues et programme de réhabilitation
  • Programme pour les enfants de la rue: formation professionnelle et réadaptation
  • Renforcement des capacités: programmes scolaires, conventions d’étudiants
  • Enfin, la Fondation joue un rôle de sensibilisation au niveau international, en particulier auprès des Nations Unies.

La Fondation développe ses activités dans le bidonville de Korogocho à Nairobi mais elle souhaite s’implanter dans d’autres bidonvilles ailleurs en Afrique. Avec seulement 3 employés, la fondation a été en mesure de rejoindre plus de 10.000 enfants en 2015.

Dianova est heureuse d’accueillir la Slum Child Foundation en tant que membre associé du réseau Dianova. Nous espérons sincèrement que cette collaboration nous aidera dans la poursuite de notre objectif commun : aider les personnes les plus vulnérables et faire entendre leur voix au niveau international. Ensemble, nous pouvons aller plus loin!

Devenir membre du Réseau Dianova