Les rencontres du réseau Dianova 2012

Du 5 au 8 novembre dernier, se déroulaient les rencontres annuelles des organisations membres du réseau Dianova, à Lisbonne (Portugal), en présence de quelque 50 représentants des organisations membres du réseau. Durant quatre journées de travail, les participants ont pu échanger, se former et dialoguer sur les différents perspectives de développement et les projets en cours.

En point d’orgue de ces rencontres, avaient lieu l’assemblée générale des membres du réseau ainsi que la 8ème édition du séminaire de formation « Gestion et Développement » était consacrée aux perspectives pratiques de gestion de la crise actuelle, fondées sur le travail en réseau et l’innovation.

L’assemblée des délégués

Après avoir consacré les deux premières journées à diverses rencontres et réunions formelles du conseil de direction de l’organisation Dianova – ou conseil d’assemblée – la journée de mercredi était entièrement dédiée à la réunion de l’assemblée générale de Dianova International, également nommée assemblée des délégués, constituée des représentants de chaque organisation membre du réseau.

Après que l’assemblée eut approuvé le procès verbal de la réunion précédent, la responsable de la direction opérationnelle de Dianova International, Montse Rafel, présentait le rapport d’activité annuel de l’organisation, avec notamment les différentes initiatives menées en partenariat avec des organisations internationales, le bilan des activités reliées aux services à la personne, ainsi que les avancées réalisées dans le cadre du partenariat entre Dianova et la société « Catalunya en Miniatura ».

Les représentants des membres étaient par la suite appelés à examiner une proposition de modification des statuts de l’organisation dans l’objectif de favoriser son développement. Suite à cette proposition, entérinée par l’assemblée, les organisations tierces qui en font la demande pourront désormais adhérer au réseau Dianova en tant que membres associés – sous réserve de poursuivre des objectifs similaires, d’être enregistrées auprès du Département des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies et de respecter la déclaration des Droits de l’Homme.

Enfin, suite à l’échéance du mandat du Conseil d’Assemblée de Dianova, un scrutin à bulletins secrets permettait de réélire le président sortant, M. Luca Franceschi, pour un nouveau mandat de quatre ans, ainsi qu’un Conseil composé de huit personnes dont cinq nouvellement élues.

8ème rencontre « Gestion et Développement

Le lendemain, le  8ème séminaire annuel de formation de Dianova était animé par trois principaux intervenants : Luca Franceschi, Rui Martins, directeur des communications de Dianova au Portugal et Rafa Goberna, spécialiste en gestion et administration des entreprises, membre du conseil d’assemblée de Dianova International et membre du groupe Mediterráneo Consultores.

Le storytelling, outil de marketing moderne et efficace

Après le chaleureux message de bienvenue de Mary Christine Lizarza, présidente du pays hôte de ces rencontres, le premier intervenant abordait le thème du storytelling en tant qu’outil de communication, de marketing et de changement organisationnel. Depuis toujours, l’art de raconter des histoires joue un rôle essentiel dans la transmission de la mémoire – la tradition orale – mais  aussi dans l’éducation : la pensée humaine possédant une structure narrative, le storytelling permet de stimuler la mise en perspective et donc, l’imagination et l’innovation. De plus, ces techniques sont largement utilisées dans le monde des organisations pour gérer des conflits ou des situations de crise, mais aussi en tant que rouage essentiel d’un marketing moderne et efficace, dans une perspective de fidélisation de la clientèle. Après avoir passé en revue les différents éléments constituant la narration moderne, Rui abordait enfin l’utilisation de ces techniques dans le réseau Dianova, en termes de gestion de marque, de compréhension des sources de conflit ou de tension, de développement stratégique et de changement culturel. Télécharger la présentation (en portugais)

Dianova, l’histoire continue

L’intervention suivante était présentée, ou plutôt racontée par Luca Franceschi, sur le thème de l’histoire et de l’avenir du réseau Dianova et des perspectives qui sont les siennes dans un monde en perpétuel changement. Luca nous invitait à réfléchir sur la place que doivent occuper les ONG dans monde toujours focalisé sur une croissance prétendument infinie dans un monde aux ressources limitées.

Réseaux et innovation

La dernière intervention avant les travaux pratiques de groupe avait pour but d’examiner quels sont les leviers susceptibles d’aider une organisation telle que Dianova à faire face à ces temps de crise, voire en sortir renforcée. Rafa Goberna commençait d’abord par dresser un portrait inquiétant du niveau d’engagement moyen des  organisations. Sur un total de dix personnes, on estime en effet que deux possèdent un haut niveau d’engagement,  quatre un niveau moyen, et quatre autres un niveau d’engagement jugé faible, voire nul ! Cet état de fait provient généralement de trois facteurs interdépendants : l’ignorance (ne pas savoir ce qui se passe), l’indifférence (ne pas se sentir concerné par ce qui se passe) et enfin le sentiment d’impuissance (ne pas savoir comment faire) qui finit par faire le lit de l’habitude, dans le pire sens du terme.

Rafa analysait ensuite les principales qualités des gestionnaires, soit, l’obéissance, la diligence et la compétence, avant de décrire ce qu’il nommait « le plafond de verre » qui sépare le gestionnaire efficace du véritable leader. Au dessus de ce plafond de verre se situent en effet les qualités qu’il est impossible d’exiger par l’obéissance, celles qui apportent le plus à une organisation : l’initiative, plus haut encore, l’innovation, et tout au sommet de l’engagement humain, la passion.

L’un des défis principaux d’une organisation efficiente et efficace en matière de gestion de son capital humain, expliquait Rafa, ce n’est pas de parvenir à ce que les employés servent mieux l’organisation, c’est de créer au sein de l’organisation les conditions qui permettent de voir s’épanouir pleinement les qualités et les capacités des employés.  Créer ces conditions, générer une ambiance de travail axée sur le développement de l’autonomie et propice à l’émergence du sens de l’initiative, de l’innovation, voire de la passion, voilà la tâche essentielle du leader ! Télécharger la présentation

La dernière partie du séminaire était consacrée à des travaux pratiques de groupe qui ont permis de faire le lien entre ces apprentissages et les réalités de Dianova dans chaque pays : comment utiliser les techniques du storytelling en fonction des différentes audiences auxquelles on s’adresse (groupes de parents, comité d’entreprise, commission gouvernementale, etc.), travaux et réflexions de groupe sur la manière d’activer les conditions d’une véritable innovation au sein de l’organisation, conditions de succès dans la mise en œuvre des projets, etc. En conclusion, le président de l’organisation a dressé un bilan rapide de cette journée, invitant tous les participants à se retrouver l’année prochaine !

Les photos de l’événement sur Flickr