« Les enfants d’abord »

Au Chili, Dianova participe à un processus de formation des professionnels de l’enfance et de l’adolescence

Los niños primero, les enfants d'abord

La fondation Dianova Chili collabore avec les communautés sociales et professionnelles à travers des programmes d’éducation, de formation, de soutien, de prévention, de réhabilitation et d’intégration sociale – Photo: Fundación Dianova Chile, tous droits réservés

Par Marco Antonio del Rio Anabalon – Nous sommes fiers d’apporter notre grain de sable pour le bien-être des enfants et des ados. C’est dans cet objectif que nous venons de conclure un projet mandaté par le Service de protection spécialisée des enfants et des adolescents du ministère chilien du développement social dans le cadre de l’Académie Conectando Saberes. Le projet visait à accompagner le processus de formation des professionnel·les, techniciens et moniteurs travaillant auprès des enfants et des adolescents, notamment en matière de prévention et de traitement des troubles liés à l’usage de substances.

Notre approche entendait promouvoir une vision intégrale de l’intervention thérapeutique en identifiant et en générant les conditions nécessaires à une intervention efficace.

En parallèle, nous avons abordé divers thèmes incluant entre autres: la trajectoire de développement, les périodes sensibles du développement, l’approche et la prévention de la consommation de substances, la régulation émotionnelle, l’entretien motivationnel, ainsi que le travail en réseau territorial et intersectoriel. Ces thèmes ont été débattus et partagés avec près d’un millier de professionnel·les venus de tout le pays, depuis Arica, dans l’extrême nord, jusqu’à la province de Magallanes tout au sud. Ces discussions se sont déroulées sur notre plateforme d’apprentissage en ligne, en direct via Zoom, et en présentiel dans neuf régions du pays.

Participants au projet

Les participants au projet lors d’une session de débat et de formation consacrée à tous les aspects de la prévention de l’usage de substances psychoactives chez les enfants et les adolescents – Photo: Fundación Dianova Chile, tous droits réservés

L’initiative a été conduite avec une équipe d’enseignants professionnels de toutes disciplines provenant de différentes régions du Chili, de l’Uruguay, du Brésil, du Salvador et de l’Argentine. Nous tenons à remercier tous les participants pour leur engagement: Nora Vela Parodi, María Eugenia Diamante, Pablo Kurlander Perrone, Javier Lepe Honores, Cristina Arancibia Vaccaro, Pamela Rodríguez Hernández, Ignacio Lepe Honores, Cristina Arancibia Vaccaro, Ignacio Rodríguez Hernández, Ignacio Lepe Honores, Cristina Arancibia Vaccaro, Pamela Rodríguez Hernández, Ignacio Muñoz Crispi, Carmen Gloria Jiménez, Mario Pacheco León, ainsi que notre équipe d’enseignants et notre personnel, soit Héctor Olea León, Rodrigo Sanhueza Rojas et Sebastián Ramírez Escudero. Grâce à leurs connaissances et à leur expérience respectives, ces derniers ont constitué le nœud du réseau humain nécessaire à la réalisation du projet.

Nous espérons avoir pu contribuer aux besoins multiples des enfants et des ados, grâce aux contenus partagés avec celles et ceux qui travaillent à leurs côtés, et nous tenons à remercier tous les participants pour leur engagement dans un projet mené en parallèle à leurs activités de tous les jours. Un grand merci également à l’Unité de Transfert Technique de la Direction Nationale du Service pour la confiance qu’elle nous a accordée.

Enfin, nous ne pourrions conclure ce texte sans évoquer la situation des enfants vivant dans la bande de Gaza, dont plus de six mille sont morts à ce jour, victimes d’une guerre qui n’a pas de sens. Bien entendu, nous nous joignons à toutes les voix qui s’élèvent pour exiger un cessez-le-feu immédiat.