Le profil des communautés thérapeutiques dans le monde

Le deuxième rapport social mondial de la WFTC présente un aperçu détaillé de la réalité des communautés thérapeutiques dans le monde

Rapport social mondial WFTC

La Fédération mondiale des communautés thérapeutiques (WFTC) est une association internationale non gouvernementale qui s’engage à construire des coalitions et des réseaux de collaboration sociaux, éducatifs et thérapeutiques permettant de soutenir le modèle communautaire de soins – Image: WFTC, tous droits réservés

Publié en décembre 2023, le deuxième rapport social mondial de la Fédération Mondiale des Communautés Thérapeutiques (WFTC) est une étape importante dans la compréhension des besoins et des réalités des organisations actives dans le domaine du traitement des addictions. Dianova a participé à l’enquête et a collaboré à l’élaboration de ce rapport. Voici le lien vers le rapport complet, disponible en anglais, espagnol et portugais.

  • World Social Report N°2: EN ES PT
  • World Social Report N°2 (version courte): EN ES PT

Situation des communautés thérapeutiques dans le monde

383 organisations de 40 pays ont participé à l’étude. Il faut noter que la plupart des organisations qui ont répondu proviennent d’Amérique latine et des Caraïbes (62%), suivies de l’Europe (28,5%). La majorité des communautés thérapeutiques (CT) opèrent dans des organisations d’envergure nationale ou locale. Seules 4% des organisations ayant répondu à l’enquête ont un champ d’action international. La plupart des organisations fournissent un travail de terrain, ou effectuent un travail de terrain combiné à des activités de plaidoyer. Trente pour cent des organisations interrogées n’ont qu’une seule source de financement.

Au total, les organisations participant à l’enquête ont aidé 339 156 personnes en 2022. Parmi les personnes aidées, 90 % se trouvaient dans des CT dotés d’installations pour hommes et pour femmes. Seulement 0,1 % des personnes aidées se trouvaient dans des centres réservés aux femmes, contre 7,9 % dans des centres réservés aux hommes.

La population cible des CT est principalement constituée d’adultes (96,7 %), d’adolescents (38,2 %) et de personnes sans-abri (41,9 %). Outre le travail effectué dans les CT, les organisations ont rejoint 1 431 639 personnes par leur travail.

En ce qui concerne la durée des programmes de traitement, la majorité des personnes ont bénéficié de programmes de 6 à 12 mois. Les programmes plus longs (plus de 12 mois) sont plus fréquents en Asie.

Les profils professionnels les plus présents sont les suivants : psychologues, personnel administratif et financier, conseillers et travailleurs sociaux. Les médecins et les psychiatres sont plus présents en Amérique du Nord et en Asie.

86,2 % des personnes prises en charge l’ont été dans le cadre de programmes non religieux. Les régions où les programmes religieux sont les plus nombreux sont l’Amérique latine et les Caraïbes, ainsi que l’Asie, si l’on considère les CT avec des activités religieuses obligatoires et facultatives.

En termes de modalités de traitement, 89,4 % des organisations interrogées proposaient des centres de traitement résidentiel, 56,5 % des centres de traitement ambulatoire, 22,9 % des centres de réduction des risques et 27,2 % des centres d’hébergement. Les traitements ambulatoires sont plus fréquents en Amérique du Nord et en Europe.