Le forum mondial contre les drogues ouvre ses portes

4ème forum mondial contre les drogues

La 4ème édition du forum mondial contre les drogues (WFAD – World Forum Against Drugs) a débuté aujourd'hui, le 19 mai, à Stockholm (Suède). Depuis 2009, cette rencontre biennale réunit tous ceux qui œuvrent de façon bénévole ou professionnelle dans le domaine de la prévention des dépendances dans des organisations de première ligne, ainsi que ceux qui participent à l'élaboration des politiques en la matière.

Note: les opinions exprimées par la WFAD ne reflètent pas nécessairement celles de Dianova International

ONG, groupes d'entraide, centres de traitement, universitaires, autorités locales, régionales, ou nationales, responsables politiques ou communautés d'entreprises, tous se joignent au forum pour partager leur savoir-faire et promouvoir de nouvelles avenues. L'objectif premier du forum est d'œuvrer pour un monde sans drogues et d'encourager la paix, le développement humain, la démocratie, la tolérance, l'égalité, la liberté et la justice.

WFAD – tout le monde a le droit d'être protégé des dommages liés à l'abus de drogues; les usagers ont le droit de choisir de vivre libre, sans drogues, qui leur donne la chance de mener une vie active et productive.

Le forum de cette année abordera les éléments suivants:

  •   Le cannabis: la question de la légalisation des drogues et ses conséquences éventuelles
  •   Traitement des drogues et justice pénale: passage en revue du travail réalisé per les "tribunaux des drogues" et leur potentiel de diffusion ailleurs dans le monde
  •   La question du genre: différences et similarités

La conférence des maires des villes européennes contre les drogues se tiendra dans le même temps que la WFAD, dans le but de générer un événement de première importance. Le WFAD est parrainé par la reine Silvia de Suède.

Dianova participe pour la troisième fois à cet événement. Pour Dianova Suède seront présents Michele Bellasich, Martin Windmark et Susanne Unedius; pour Dianova International: Elena Goti et Lucía Goberna.