KKAWF, Pakistan

L’avenir qu’il nous faut: une eau propre!

, ,

Chaque année la KKAWF met en œuvre une opération de nettoyage des rives du Korang afin de sensibiliser aux problèmes d’approvisionnement en eau potable au Pakistan

Keep Korang Clean

De nombreux élèves et étudiants des écoles de la région d’Islamabad ont participé à l’initiative « Keep Korang Clean 2022 » et les meilleures équipes ont reçu un certificat et des prix – photo KKAWF, tous droits réservés

Par Farwa Zafar, consultante en développement social et Cristina Afridi, Présidente, KKAWF – La Fondation pour le bien-être Karim Khan Afridi (KKAWF) est une organisation de la société civile active en matière d’éducation, de prévention des addictions et de promotion des arts, de la culture et du sport. La Fondation œuvre également à sensibiliser l’opinion sur l’importance des questions environnementales au Pakistan et notamment sur le problème de la pollution des eaux. Il s’agit d’un risque majeur pour la santé humaine et un énorme défi à relever pour la santé publique dans notre pays.

Contamination des eaux destinées à la consommation

Les sources d’eau potable, qu’il s’agisse des eaux de surface ou des eaux souterraines, sont contaminées par des coliformes, des métaux lourds et des pesticides dans l’ensemble du pays. Les paramètres fixés par l’OMS en matière de qualité des eaux de consommation sont trop souvent ignorés. Les activités humaines, comme le rejet sauvage des déchets industriels ou municipaux, sont les premières responsables de la détérioration de la qualité de l’eau et malgré les nombreuses initiatives politiques visant à promouvoir un Pakistan propre et vert, le problème de la pollution de l’eau demeure très grave.

Au Pakistan, comme partout dans le monde, nous avons célébré la « Journée mondiale de l’environnement » le 5 juin dernier. Le thème de cette année, « Une seule Terre« , entendait souligner la nécessité de vivre durablement en harmonie avec la nature en apportant des changements transformateurs – par le biais de nos politiques et de nos choix – vers des modes de vie plus propres et plus écologiques. En 2021, le Pakistan a eu le privilège de se joindre à la communauté internationale pour célébrer la « Journée mondiale de l’environnement » en tant qu’hôte mondial.

Personnalités et participants

Un certain nombre de personnalités ont participé à l’événement, – au centre de la photo : Mme Cristina von Sperling Afridi, Présidente de la Karim Khan Afridi Welfare Foundation et co-autrice de l’article – photo KKAWF, tous droits réservés

Depuis 40 ans, cette journée est considérée comme la plus grande plateforme mondiale de sensibilisation aux défis environnementaux les plus urgents. Le Pakistan, qui fait partie des dix pays les plus vulnérables au changement climatique, accorde une grande importance aux efforts déployés au plan mondial pour lutter contre le changement climatique, arrêter et inverser la perte de biodiversité, éliminer la pollution et restaurer les écosystèmes. L’ensemble du Pakistan, ainsi que la richesse de ses paysages et de sa biodiversité, est devenu l’un des pays les plus menacés. Tous ses écosystèmes se dégradent sous l’effet des activités humaines.

On estime que 40 % des décès sont dus à la consommation d’eaux contaminées – des eaux malheureusement riches en déchets industriels, arsenic, microbes et autres contaminants. À la fin des années 1990, le Pakistan bénéficiait encore d’eaux potables, mais aujourd’hui, boire autre chose que de l’eau filtrée ou en bouteille, c’est risquer de tomber malade. Il s’agit d’une préoccupation croissante pour ceux qui se soucient de la santé des générations à venir et de notre planète.

« Keep Korang Clean » une initiative annuelle de sensibilisation

Afin de poursuivre ses efforts pour lutter contre la pollution de l’eau, la Fondation organise chaque année le « Keep Korang Clean« , une initiative mise en œuvre pour et avec des jeunes afin de mettre en évidence le niveau de pollution de la rivière. La rivière Korang, longue de 20 kilomètres, prend sa source dans les collines de Murree et s’écoule vers la capitale du pays, Islamabad. Avec d’autres cours d’eau, la rivière Korang forme le lac Rawal, un réservoir artificiel qui répond aux besoins en eau des habitants des villes jumelles de Rawalpindi et d’Islamabad.

 

Seuls 20% des Pakistanais ont accès à une eau potable. Les 80% restants se contentent souvent des eaux issues des nappes phréatiques, facilement contaminées par des déchets et donc susceptibles de transmettre de nombreuses maladies humaines. Environ 50 % de toutes les maladies sont dues à la mauvaise qualité de l’eau, incluant notamment les maladies diarrhéiques endémiques qui causent jusqu’à 100 000 décès par an et représentent 33 % de tous les décès dans le Pays. À Rawalpindi, les maladies d’origine hydrique telles que la diarrhée, la gastro-entérite, la dysenterie et les hépatites virales A et E sont en augmentation en raison des eaux insalubres provenant de la rivière Korang.

Etudiants et élèves

La pollution des eaux constitue une menace non seulement pour la vie humaine, mais aussi pour l’environnement et pour l’économie. Malgré tout, les efforts réalisés pour mettre cette pollution en évidence commencent à avoir des résultats positifs: lors de l’édition 2022 de notre initiative, le gouvernement s’est engagé à mettre en place des usines de filtration des eaux.

La Fondation a réussi à mobiliser la communauté locale et les jeunes pour qu’ils se sentent eux aussi (avec le gouvernement) partie prenante de ce défi. Pour le relever, nous devons mettre en place un véritable partenariat, un front uni, et ce sans perdre de temps. L’initiative Keep Korang Clean vise également à promouvoir des sports et des activités nautiques respectueux de l’environnement, à l’exemple de l’aviron ou de l’observation des oiseaux.

La toute première édition de notre initiative a eu lieu en avril 2015 et s’est poursuivi chaque année, avec plus de 400 participants, dont des étudiants et des enseignants issus de plusieurs écoles d’Islamabad et de Banigala, la communauté locale, la Direction de l’environnement et des sympathisants. Ces groupes se sont joints à la KKAWF pour créer une conscience environnementale en se motivant et en motivant les autres à adopter les bons gestes et à développer un sens civique visant à améliorer la qualité de l’eau. L’événement consiste en une compétition de sensibilisation et d’activités de nettoyage entre les étudiants, avec distribution de certificats et de prix à l’équipe gagnante par des invités spéciaux et autres personnalités soucieuses des questions environnementales.

En définitive, la KKAWF joue donc un rôle crucial de sensibilisation à l’objectif d’un Pakistan propre et vert, en mettant l’accent sur les questions environnementales par le biais d’initiatives telles que « Keep Korang Clean ».

Keep Korang Clean poster