Dianova Cooperativa Sociale, Italie

La réadaptation peut rendre la vie… plus savoureuse !

,

Mani in Pasta », un projet de formation développé dans la communauté de Palombara (Italie) en partenariat avec l’Associazione Raffaella D’Angelo et la Fondation Kahane

Pizza

Le projet permet non seulement aux participants d’acquérir des compétences précieuses, mais il favorise également l’établissement de relations solides avec la communauté locale – Note du responsable web : rarement une photo m’a donné aussi faim ! Licence CC, photo : Dianova Italia

Par Federica Bertacchini – inspiré par la version de Dianova Italia (en italien) Au cours des six prochains mois, une série d’ateliers accompagneront les résidents de Dianova Italia dans un voyage à travers le monde de la préparation de pizza, tandis que les bénéficiaires de l’Associazione Raffaella d’Angelo exploreront les goûts alimentaires et apprendront les rudiments de la cuisine. Au-delà de l’expérience d’apprentissage, le projet étudie la gastronomie, en général, et la tradition culinaire italienne, en particulier, comme moyen de lier l’accessibilité à l’intégration sociale et professionnelle.

Dans un espace où la tradition culinaire italienne devient un dénominateur commun pour favoriser le dialogue, onze personnes d’âge postscolaire aux capacités différentes recevront une formation culinaire hebdomadaire avec la chef cuisinière Nicola Ciammella et apprendront à cuisiner un menu complet. En même temps, huit résidents de la communauté thérapeutique de Palombara suivront un cours pratique de cent heures sur la façon de cuisiner la pizza avec les maîtres Fabio Sociani et Marco Palma de la Scuola Mani in Pasta.

Des objectifs multiples

Le projet vise à accélérer l’intégration sociale de deux communautés vulnérables, une communauté de personnes surmontant leur dépendance et une communauté de personnes vivant avec un handicap, dans leur contexte local. L’objectif est triple. D’une part, le projet veut permettre aux personnes handicapées de vivre leur vie avec conscience de soi et dignité, en accédant à des compétences qui peuvent mettre en valeur leurs talents, ainsi que leurs passions et intérêts.

La même chance est donnée à un deuxième groupe de personnes qui, du fait de leur dépendance, sont socialement marginalisées, parfois stigmatisées et, par conséquent, manquent de confiance en elles et se trouvent soit discriminées, soit simplement désavantagées pour accéder au marché du travail.

Précisément pour diminuer l’influence de la stigmatisation et de l’intolérance, le projet veut ouvrir un canal de communication avec la communauté locale, en impliquant les petites entreprises dans un dialogue progressif et en créant des occasions d’échange mutuel.

« Sur le plan pédagogique » explique Mme Elisa Riviezzo, l’éducatrice professionnelle qui coordonne la mise en œuvre du projet à l’Associazione Raffael D’Angelo, « promouvoir une réflexion sur l’alimentation et la nutrition permet de découvrir d’importantes implications pédagogiques ». Accompagnant les célébrations ainsi que les moments de détente, la nourriture ne nourrit pas seulement le corps, elle crée des relations.

« Prendre conscience que les émotions et les valeurs sociales partagées conditionnent directement les motivations individuelles et de groupes, et que les rituels alimentaires sont denses en valeur symbolique, aide à promouvoir une relation saine au-delà de l’individu, avec des retombées positives sur sa communauté » poursuit Riviezzo dans sa note conceptuelle au projet.

projet "Mani in Pasta"

Les bénéficiaires du projet « Mani in Pasta » mis en oeuvre dans la communauté thérapeutique de Palombara (Dianova Italie) – licence CC

Un savoir-faire qui favorise l’intégration sociale

Avec plus de trente ans d’expérience de travail auprès de communautés thérapeutiques axées sur la désaccoutumance, la réhabilitation et la réinsertion, Dianova Italia n’est pas novice en matière de projets consacrés à la préparation de pizzas.

Par exemple, un four de cuisson professionnel fonctionne depuis environ huit ans dans la communauté de Cozzo (Pavie), depuis que la Fondazione Banca del Monte di Lombardia a parrainé un atelier de cuisson intitulé « Pain et roses ». Un four en pierre est actuellement en activité dans la communauté d’Ortacensus, près de Cagliari, où le maître Marco Mulas (Pizza Master Chef 2015) organise périodiquement des ateliers de préparation de pizza pour les habitants de la communauté.

L’Associazione Raffaella D’Angelo est également connu pour avoir déjà proposé avec succès à ses bénéficiaires des ateliers de cuisine pour promouvoir l’autosuffisance, par le biais de collaborations avec l’institut de gestion hôtelière local et d’autres écoles de Palombara Sabina.

Renforcer le lien avec la communauté locale

Le projet « Mani in Pasta » devait initialement démarrer en mars 2020, mais a dû être reporté en raison de la pandémie actuelle de Covid-19. Désormais complètement repensé pour pourvoir être exécuté conformément aux protocoles de sécurité, le projet est pleinement opérationnel dans la communauté thérapeutique et doit démarrer le 3 novembre au Centro Diurno Raffaella D’Angelo.

Le projet vise non seulement à fournir à ses bénéficiaires des compétences pratiques qui peuvent être utiles sur le marché du travail, mais aussi à favoriser des relations durables et solides avec la communauté locale.

En effet, conformément aux procédures en vigueur pour les événements publics, l’expérience devrait se terminer par une cérémonie ouverte, où les participants rencontreront les autorités et entreprises locales. L’événement présentera les résultats du projet et explorera les possibilités de collaboration, de stages et de réinsertion professionnelle pour les participants au programme.

Le souhait principal de cet événement est de susciter l’intérêt des chefs d’entreprises et des autorités locales et d’influencer positivement le projet, peut-être même de faire en sorte que sa portée et sa durée s’étendent au-delà de son achèvement prévu, le rendant ainsi autosuffisant pour une période plus longue.

four à bois

Une pizza qui cuit lentement dans un four à bois… L’image même du plaisir gastronomique italien – photo: Dianova Italia

Le financement

« Mani in Pasta » est possible grâce à la généreuse contribution de la Fondation Kahane, une organisation philanthropique privée basée en Suisse qui soutient les projets de Dianova International depuis 2018.

Se concentrant principalement sur les thèmes de l’accessibilité, de l’intégration des migrants et de la mobilité sociale, la fondation Kahane soutient de nombreuses ONG en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. En 2020, la Fondation a alloué 4 millions de francs suisses pour combattre l’impact de Covid-19 dans ses régions géographiques de référence, en plus de ses activités de financement habituelles.