HLPF 2020

HLPF 2020 : Accélérer le rythme des actions et des transformations pour la décennie d’action des objectifs de développement durable (ODD)

HLPF 2020

« Forum politique de haut niveau 2020, 17 objectifs mondiaux et une promesse: ne laisser personne en arrière » – Bannière des objectifs lancée au travers du pont Rosie Hackett, à Dublin (photo: Shutterstock)

Par María Victoria Espada – Cette année encore, le Forum Politique de Haut Niveau pour le Développement Durable  (HLPF, selon son sigle en anglais) de l’ Organisation des Nations Unies  (ONU) s’est réuni pour suivre et réexaminer l’Agenda 2030 pour le développement durable.

Du 7 au 17 juillet 2020, sous le thème « Accélérer le rythme des actions et des transformations : concrétiser la décennie d’action et de résultats pour le développement durable », les participants ont discuté des progrès réalisés dans la poursuite des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), notamment à la lumière de l’impact et des difficultés liés à la pandémie de COVID-19, et ont convenu de nouvelles mesures pour tenter d’accélérer et de garantir leur réalisation au cours de ladécennie d’action.

Un format novateur

Toutefois, cette édition du HLPF a été novatrice dans son format et son contenu. En raison des limites imposées aux réunions en présentiel et aux voyages internationaux pour prévenir la propagation du COVID-19, toutes les séances officielles se sont déroulées virtuellement, de même que les événements parallèles et spéciaux, ainsi que les revues nationales volontaires (VNRs, selon leur sigle en anglais), où 47 pays ont présenté leur plan national de mise en œuvre l’Agenda 2030. L’ensemble du programme était accessible sur internet via UN Tv Live.

En outre, comme convenu lors du HLPF 2016, l’analyse des progrès réalisés en matière d’ODD n’a pas été faite individuellement, objectif par objectif, comme les années précédentes, mais dans le cadre du premier Rapport Mondial sur le Développement Durable, établi tous les quatre ans par un groupe de scientifiques indépendants et intitulé Le futur c’est maintenant. La science au service du développement durable.

Rapport mondial sur le développement durable

Le rapport souligne que, malgré les efforts déployés au cours des quatre dernières années, le monde n’est pas en voie d’atteindre les objectifs en matière d’ODD d’ici 2030, à moins d’accélérer considérablement leur rythme de mise en œuvre en vertu des principes d’inclusion et de durabilité. Suite à une analyse scientifique, le rapport identifie six points de départ principaux qui permettraient d’exploiter les synergies découlant des interconnexions entre les 17 ODD et qui accéléreraient les progrès :

  1. Renforcer le bien-être et les capacités humaines
  2. S’orienter vers des économies durables et équitables
  3. Mettre en place des systèmes alimentaires durables et de modes de nutrition sains
  4. Parvenir à la dé-carbonisation de l’énergie et garantir son accès universel
  5. Promouvoir un développement urbain et périurbain durable
  6. Protéger les biens communs environnementaux mondiaux

 

L’Agenda 2030 : universel, indivisible et intégré

L’approche du rapport reflète la nature universelle, indivisible et intégrée de l’Agenda 2030 et les actions ci-dessus sont le résultat des interconnexions entre les différentes ODD et leurs objectifs individuels. Ce n’est qu’en reconnaissant cette approche systémique qu’il est possible d’identifier et de gérer les déséquilibres qui se manifestent en priorisant certains ODD au détriment d’autres, tout en maximisant leurs bénéfices communs.

Les quatre piliers du changement

Le rapport identifie également quatre piliers qui peuvent aider à la réalisation des transformations nécessaires : la gouvernance, l’économie et les finances, l’action individuelle et collective, ainsi que la science et la technologie. Chacun peut contribuer individuellement au changement systémique, mais ce n’est que par des combinaisons qui dépendent de la situation des différents pays que les changements nécessaires à la réalisation des ODD pourront avoir lieu. Les six points de départ et les quatre piliers sont respectivement les « actions rapides et les transformations », qui guident le contenu du HLPF 2020.

Impact du COVID-19

De même, l’impact de la pandémie de COVID-19 a été analysé et discuté lors du HLPF. Selon les informations du Département des Affaires Économiques et Sociales (DESA, selon son sigle en anglais) des Nations Unies, s’il est vrai que connaître avec certitude les conséquences de la crise peut prendre des mois, voire des années, les premières évaluations indiquent d’énormes pertes en termes de vies humaines et de moyens de subsistance ainsi qu’une augmentation de la pauvreté et de la faim.

 

Chaque pays et région devra concevoir ses solutions en fonction de ses besoins et priorités spécifiques, et dont le succès, comme le souligne l’Agenda 2030, dépendra également de la coopération des gouvernements, des institutions, du secteur privé et de la société civile.