EYE 2014 – Donner une voix à la jeunesse

eye 2014

Du 9 au 11 mai dernier, la Rencontre des Jeunes Européens (EYE 2014) a attiré quelque 6000 personnes de 16 à 30 ans pour échanger et débattre des questions concernant la jeunesse au siège du Parlement Européen à Strasbourg (France). Dianova Portugal était présente, en tant que Coordinatrice nationale pour l'événement.

Par Rui Martins, Directeur des Communications, Dianova Portugal et chargé de la coordination nationale pour le EYE 2014

#EYE2014 – Quel que soit l'opinion qu'on puisse avoir de l'Europe, voir l'enthousiasme et la passion de ces jeunes était à soi seul une expérience très enrichissante. L'événement a été un grand succès et de nombreux sujets ont été longuement débattus dans plus de 200 ateliers et séminaires réunissant responsables politiques, journalistes et autres décisionnaires dans un échange d'idées, une analyse poussée visant à déconstruire certaines pratiques et politiques et à les réinterpréter de mille façons dans un effort incroyable pour réinventer l'Europe et son avenir. Les résultats de l'EYE 2014 seront communiqués aux tous nouveaux élus du Parlement Européen à l'occasion de la première session plénière au mois de juillet prochain.

Rui MartinsNombre de sujets importants ont été abordés durant les conclusions et la cérémonie de clôture dimanche. Présidée par le Commissaire européen pour l'éducation, la culture, le multilinguisme et la jeunesse, MmeAndroulla Vassiliou, la session a réunion près de 800 jeunes dans le vaste hémicycle de l'édifice Louise Weiss. La session était chargée d'émotions tandis que de nombreux jeunes partageaient leurs inquiétudes, leurs attentes et leurs envies, non seulement concernant leur propre avenir en Europe, mais aussi concernant l'avenir de l'Europe elle-même.

Une question principale a été à la fois murmurée dans les travées et explicitée à voix forte: les responsables de la Commission et du Parlement européen allaient-ils être capables de prendre  en compte tout ce qui avait été dit durant l'événement et traduire ces idées par des actes visant à améliorer la situation des jeunes en Europe?

Parmi les nombreux éléments abordés durant cette cérémonie, les participants ont notamment souligné les questions de l'emploi des jeunes, l'évolution numérique, le futur de l'UE, les questions de soutenabilité et les valeurs de l'Europe.

A propos de l'emploi des jeunes par exemple, les participants ont déclaré que le problème devait être pris à bras le corps maintenant. Les jeunes veulent des emplois de qualité. Ils ont besoin de garanties. L'emploi des jeunes concerne jusqu'à la société dans son ensemble, et pas seulement les jeunes. L'accent a été mis enfin sur la question des stages d'entreprise tels qu'ils sont rémunérés aujourd'hui: ce scandale oblige les jeunes à travailler de longues heures pour un salaire frisant l'exploitation.

A propos de l'avenir de l'Europe, les participants ont demandé plus de simplicité et de transparence dans le fonctionnement des institutions. La communication devrait également être plus ouverte et plus efficace afin de favoriser la participation des gens et promouvoir l'identité européenne. En outre ceci devrait être fait au même rythme dans tous les pays.

Enfin, l'identité européenne est considérée à juste titre comme le gardien de la démocratie et des droits de l'homme, hélas ces valeurs démocratiques risquent de s'amoindrir au fur et à mesure qu'augmentent dans l'ensemble de l'Europe les discours de haine contre les migrants ou d'autres populations. Pour contrer cela, la solidarité, l'éthique, la responsabilité partagée doivent être encouragées, de même que la participation de la jeunesse, au plan européen, national et régional. Il ne faut pas seulement compter sur ce type d'événement financé par l'Union pour susciter l'engagement des jeunes pour l'Europe.  

Plus d'infos