Dianova rejoint le Forum européen de la société civile sur la drogue

La Commission Européenne

Dianova vient d’être sélectionnée par la Direction Générale Justice de la Commission Europeenne pour rejoindre les organisations de la société civile qui, pour une période de deux années, participeront à des échanges de vue et d’informations avec la Commission européenne dans le cadre du Forum européen de la société civile sur la drogue (CSF).

Qu’il s’agisse de lutter contre un trafic illicite de plus en plus actif, de contrer l’émergence de nouvelles substances vendues sur l’Internet ou de réduire la demande de drogues, les défis qui se présentent à l’échelle de l’Europe semblent immenses. Pour faire face à ces problèmes, l’Union européenne a développé au cours de ces dernières années une approche qui se veut globale et multidisciplinaire.

L’approche de l’UE combine différentes actions qui peuvent se situer dans le domaine de compétence de la Communauté Européenne (politiques de santé publique, lutte contre le blanchiement, aide au développement), dans celui des états membres (politique étrangère, justice et affaires intérieures) par le biais d’une collaboration étroite avec les états membres, ou bien dans le cadre de partenariats spécifiques avec les organisations internationales.

Ce modèle européen est reflété dans la stratégie antidrogue de l’UE, un document qui définit le cadre et les priorités de l’Union Européenne en matière de drogues et servant de base aux plans d’action quadriennaux (stratégie antidrogue de l’UE 2005-2012 et Plan d’action drogue de l’UE 2009-2012)

La société civile, partenaire de la mise en oeuvre de la politique européenne anti-drogues

La Commission Européenne considère que la société civile, représentée en particulier par des ONG, représente un partenaire important dans la mise en oeuvre de la politique européenne de lutte contre la drogue. Ces ONG ont en commun une vaste somme de connaissances et d’expériences acquises sur le terrain, en matière de prévention et de traitement des addictions, ou de représentation des usagers de drogues et de leur famille. Même si elles ne travaillent pas directement à l’élaboration ou à l’évaluation des politiques en matière de drogues, chacune d’entre elles possède une vision unique susceptible d’affiner la réponse européenne.

Le forum européen de la société civile sur la drogue se réunit au moins une fois par année. Son rôle est d’alimenter les propositions de la Commission grâce à l’expérience de terrain de ses membrers; de contribuer aux travaux de contrôle de l’application du plan anti-drogue de l’UE et de soutenir le travail de préparation du nouveau cadre réglementaire de lutte contre la drogue.