Dianova International et l’Amicale du Rotary pour la Prévention des dépendances unissent leurs forces

L’accord récemment signé prépare le terrain pour des collaborations de financement et de renforcement de compétences avec le réseau Dianova et ses membres

Prévention dépendances

Les membres de l’Amicale d’action du Rotary pour la prévention des dépendances travaillent bénévolement pour sensibiliser la société aux dépendances et s’efforcent de faire changer les comportements dans la société, de réduire le pourcentage de dépendances et de faciliter le traitement et la réhabilitation – Image: Shutterstock

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Castelldefels, 3 décembre 2020 – Dianova International a le plaisir d’annoncer son partenariat stratégique avec l’Amicale du Rotary pour la Prévention des dépendances (RAG-AP). Ce partenariat est le premier pas vers des collaborations plus importantes dans le domaine de la prévention contre les dépendances avec les Rotary clubs du monde entier.

 

 

La rencontre entre Dianova International et la RAG-AP a eu lieu à Vienne (Autriche) lors de la 63ème session de la Commission des stupéfiants, en mars 2020. Depuis, les deux organisations ont engagé un dialogue qui a abouti à la signature d’un accord de coopération le mois dernier.

« Cette collaboration est une opportunité unique pour le réseau Dianova », commente Montse Rafel, directrice générale de Dianova International. « Faire équipe avec la RAG-AP va permettre à nos membres de profiter de leur expertise scientifique, de leur expérience et de leur contact direct avec les partenaires Rotary du monde entier. »

L’Amicale du Rotary a vu le jour en 2013 et a été reconnue par le Rotary International en 2016. Aujourd’hui, elle intervient dans 42 pays et 45 districts Rotary à travers le monde. La RAG-AP considère que l’abus de substances ainsi que la dépendance à des drogues illicites représentent un problème global. Par conséquent, elle informe, engage, soutient et conseille les Rotary clubs et les districts sur la manière d’aborder le problème par une approche structurée et durable.

 

Les experts de la RAG-AP sur le sujet s’efforcent non seulement d’encourager la recherche et les échanges sur ce sujet, mais ils correspondent également avec des ONG professionnelles qui mettent en place localement des programmes de prévention fondés sur des données probantes. Ces projets de parrainage ciblent principalement des enfants âgés de 3 à 6 ans ainsi que de 6 à 12 ans.

« Nous sommes impatients d’entamer notre coopération avec les membres du réseau Dianova, visant à l’implication non seulement des Rotary clubs et des districts dans les pays où le réseau est actif, mais aussi de tous les autres acteurs impliqués dont l’action conjointe est cruciale pour lutter contre l’abus de substances », mentionne Johan Maertens, fondateur de la RAG-AP.

Le partenariat entre Dianova International et la RAG-AP est opportun et plus que jamais d’actualité. Tandis que la pandémie en cours plonge davantage de foyers dans la pauvreté, partout dans le monde la vie des enfants a changé, dans la plupart des cas en mal. Bien que nous ne connaissions pas encore pleinement l’effet de la crise de la COVID-19 sur leur santé mentale, leurs difficultés quotidiennes sont sous nos yeux.

De nombreuses organisations membres du réseau Dianova animent des activités de prévention avec des enfants et des jeunes, à l’exemple entre autres de la Fondation pour le bien-être Karim Khan Afridi (KKAWF) au Pakistan, la Fondation Slum Child au Kenya et Dianova en Italie et au Portugal, entre autres. À la suite des mesures de confinement, elles ont toutes dû modifier leur mode de fonctionnement afin de s’adapter aux nouveaux circonstances et besoins.

Dans l’accord, l’intérêt particulier porté aux programmes fondés sur des données probantes ont le potentiel de favoriser des approches innovantes, ouvrant ainsi de nouvelles pistes de financement et de renforcement de compétences.