Fundación Dianova Chile

CEPALC : le rôle de la société civile dans le Programme 2030

The effective impact of civil society organizations in achieving the Sustainable Development Goals was among the topics discussed at the ECLAC meeting in Chile

Représentants d'OSC à la CEPAL

De nombreux représentants d’organisations de la société civile ont participé à la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) – Photo: Dianova

Par Marco Antonio del Río – La réunion de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) s’est déroulée du 16 au 20 avril à Santiago du Chili, dans le cadre de l’élaboration des objectifs de développement durable (ODD) du Programme à l’horizon 2030 des Nations Unies. L’événement a rassemblé des dizaines de représentants de gouvernements et d’organisations de la société civile (OSC) venus d’Amérique latine et des Caraïbes. Dianova était représentée par trois membres, Jordi Alos Lladó de Dianova Uruguay, Davide Brundu, vice-président de Dianova International et Marco Antonio del Río en sa qualité de représentant de Dianova Chili.

L’événement a permis de mettre en évidence les questions liées à l’avancement des ODD et du Programme à l’horizon 2030. Les discussions ont porté sur l’incidence réelle des organisations de la société civile dans la mise en œuvre des ODD. Les thèmes ont été abordés sous différents angles dont l’égalité des sexes (participation des femmes au processus décisionnel, inégalités salariales) et le développement des partenariats public-privé pour résoudre les problèmes de pauvreté, d’éducation, de santé et d’infrastructures. Sur ce point, il faut reconnaître qu’en dépit du succès de certaines expériences, nombre d’entre elles ont donné lieu à des accusations de collusion entre pouvoir politique et entreprises. Il en va de même pour la fameuse « responsabilité sociétale des entreprises » qui trop souvent sert davantage les intérêts des entreprises plutôt que ceux des communautés locales. En ce qui concerne la participation des États, l’importance d’assurer la continuité de l’Agenda 2030, indépendamment des gouvernements successifs a été soulignée.

Dans ce contexte, la réunion a été orientée et a travaillé sur des objectifs tels que:

  • Faciliter et renforcer les liens et la participation effective des OSC avec la CEPALC et les États membres du Forum des pays de l’Amérique latine et des Caraïbes. Dans leur conception, mise en œuvre, suivi et évaluation.
  • Instaurer des règles permettant aux gouvernements et à la société civile de rendre des comptes s’agissant du programme de développement durable dans les pays d’Amérique latine et des Caraïbes.
  • Élaborer des stratégies efficaces tenant compte de la diversité des acteurs et des gouvernements dans la mise en œuvre du programme de développement durable dans la région.

 

Ces objectifs répondaient à des principes transversaux, et de notre point de vue ils mettent en évidence :

  • L’agenda relatif aux droits humains et les progrès de celui-ci.
  • L’égalité des sexes, la non-discrimination et la parité.
  • Les critères de durabilité sociale et environnementale.
  • L’interdépendance des dimensions de développement social, économique et environnemental.
  • La transparence et la responsabilisation.
  • L’approche intergénérationnelle et interculturelle.