Assemblée du Comité de Vienne des ONG sur les drogues

, ,

Edifice des Nations Unies à Vienne

En 7 ans, Dianova a  été témoin du rôle exemplaire joué par le VNGOC pour promouvoir le travail des ONG au sein des Nations Unies

Le 24 Septembre dernier se tenait l'Assemblée extraordinaire du Comité de Vienne des ONG et l'élection du conseil d'administration. Elena Goti a effecuté trois mandats en tant que vice-secrétaire du conseil, comme représentante de Dianova, avant de quitter ses fonctions cette année.

Comité de Vienne des ONG sur les DroguesDepuis sa fondation en 1983, le VNGOC a pour ambition de faciliter les relations des ONG avec les organismes des Nations Unies traitant des questions drogues, en particulier avec l'Organe international de contrôle des stupéfiants (INCB), l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (UNODC) et la Commission des stupéfiants (CND). Le VNGOC travaille à faire entendre la voix de la société civile et impliquer les ONG dans le développement des politiques sur les drogues, car, comme le soulignait  Michel Perron, ancien président du VNGOC:  "Les conventions internationales ne sont plus du domaine exclusif des gouvernements." Le VNGOC a aussi pour but d'amener les gouvernements à travailler avec confiance avec les ONG, ainsi que de faire connaître les activités et le travail de ces dernières. 

Dianova s'est affiliée à ce réseau d'ONG en 2007, après que l'organisation a obtenu le statut consultatif spécial auprès de l'ECOSOC. A partir de ce moment, Dianova a assisté aux réunions de la CND et aux différentes aux rencontres du  VNGOC, ainsi qu'aux réunions visant à préparer des projets spécifiques, à l'exemple du projet "Beyond 2008" et des sessions préparatoires de l'UNGASS 2016.


Si l'on dresse le bilan d'un parcours de sept ans comme membre du VNGOC puis de son conseil d'administration, nous pouvons dire que Dianova International a été témoin du rôle exemplaire joué par le Comité de Vienne pour défendre et promouvoir le travail des ONG au sein des Nations Unies, indépendamment de leur orientation s'agissant des politiques sur les drogues.


Les changements à souligner en 7 ans

En reconnaissance de son travail de promotion du travail et de la contribution des ONG, le VNGOC  a obtenu un siège permanent, au sens littéral,  lors des réunions du CND à Vienne.

Le VNGOC a entrepris de mettre en œuvre des "discussions informelles" avec le CND, l'INCB et l'UNODC. Les relations avec les ONG partenaires, compte tenu de leur qualité et efficacité, ont été déclarés «formelle» et leurs conclusions sont désormais jointes aux rapports de la CND

Le VNGOC est passé du statut de «Comité» informel pour devenir une ONG autrichienne avec statut consultatif auprès de l'ECOSOC

VNGOC a considérablement amélioré la participation des ONG aux réunions des Nations Unies grâce à l'élaboration d'ordres du jour annotés par la société civile, un guide pour les ONG et la mise en œuvre de tables d'hôtes pour les ONG participantes, ainsi que l'organisation de séances d'information des ONG pour les organisations membres. En outre, le VNGOC a participé à former les ONG au mode de fonctionnement des réunions de l'Organisation des Nations Unies et sur les modalité d'intervention efficaces.

Suite aux élections du 24 Septembre dernier, Dianova International demeure membre de VNGOC. Comme tel, l'organisation continuera à apporter sa pierre à la mission du Comité de Vienne: faire entendre la voix des organisations de la société civile et faire connaître leurs activités au sein des agences internationales de Vienne.

Dianova International tient à féliciter les nouveaux membres du conseil d'administration du VNGOC et les encourage à continuer à œuvrer pour la société civile.