Evénement parallèle à CSW58 : Education, genre et santé maternelle : des biens publics et sociaux

Du 20140312 au 20140312

CSW58

Dianova International organisait un événement parallèle lors de la Commission sur la condition de la femme (CSW58). La journée, organisée en collaboration avec plusieurs organisations communautaires et confessionnelles, visait à mettre l’accent sur les points de convergence entre droits de l’homme, justice et développement durable, et leur influence sur la santé des femmes et des filles.

Lieu

L’événement s’est déroulé dans la chapelle Tillman du Church Center des Nations Unies, en collaboration avec le General Board of Church and Society (Conseil général église et société – Eglise méthodiste unie), Healthy Families Healty Planet, United Methodist Women et la Freedom from Fistula Foundation.

Contenu

Dianova et ses partenaires ont mis l’accent sur l’amélioration de la santé maternelle et l’élimination des obstacles structurels et culturels auxquelles les femmes doivent faire face. Ces obstacles mettent en danger leur santé physique et empêchent leur accès à l’éducation ou à une vie productive. De plus, Dianova a mis l’accent sur l’importance de l’éducation primaire pour tous, en particulier pour les filles.

Participants

Après une intervention par le révérend Liberato C. Bautista, (Eglise méthodiste Unie), Susan Burton, directrice des programmes d’aide aux femmes et aux enfants du Conseil Général Eglise et Société, a pris la parole en tant que modératrice d’une table ronde composée des personnes suivantes :

  • Shanon Trilli, directrice des Initiatives internationales pour la santé du Comité des projets humanitaires de l’Eglise méthodiste Unie (UMCOR);
  • Elizabeth Ketels, vice-présidente de Goldman Sachs et représentante de la Freedom from Fistula Foundation;
  • Mercedes Acevedo, élève de seconde à l’école Esther Del Rio-Las Marías (Nicaragua), également en première année d’enseignement aux techniques agricoles de cet établissement géré par la Fondation Dianova Nicaragua.