57° session ordinaire de Commission Interaméricaine de contrôle de l’abus des drogues

Du 20150429 au 20150501

2015 cicad57La 57ème session ordinaire de la Commission Interaméricaine de contrôle de l’abus des drogues (CICAD) s’est tenue à Washington DC, un événement qui réunit deux fois par an les représentants des Etats membres de l‘Organisation des États américains (OEA)  dans le but de coordonner les débats sur les politiques des drogues et leurs implications sur l’ensemble du continent américain.

Dianova International participait aux travaux de la commission en tant qu’observateur, avec d’autres représentants de la société civile, et a également participé à l’événement parallèle organisé par les ONG et le gouvernement du Guatemala en marge de la session.

Les trois jours de travail ont été dirigés par le Guatemala qui assurait la présidence de la CICAD pour l’année 2015. Les participants avaient pour objectif de trouver un consensus visant à promouvoir un changement de paradigme sur la question des drogues : il s’agit désormais de centrer les débats sur les questions de santé publique en mettant la personne au centre des discussions et non plus les drogues elles-mêmes.

Participants

Etaient entre autres présents le ministre de l’intérieur du Guatemala, Héctor Mauricio López Bonilla, le Directeur du Bureau de la politique nationale du contrôle des drogues des Etats-Unis, M. Michael Botticelli et le Secrétaire Général de l’OEA, M. José Miguel Insulza.

Contenus

La session a permis de réfléchir sur la base des expériences sur les alternatives à l’incarcération conduites notamment au Canada, la Barbade, les États-Unis, la Colombie et l’Equateur. Ces exemples de pratiques ont permis d’alimenter le rapport technique sur les alternatives à l’incarcération pour des délits liés à l’usage de drogues, un document en cours d’élaboration qui sera couplé à une plateforme en ligne mise à disposition des Etats membres.

La question des nouvelles substances psychoactives a également été abordée, un défi croissant au sein du continent américain. Les participants ont souligné l’importance de disposer d’une information actualisée pour pouvoir envisager des plans de prévention et de traitement, notamment à l’adresse des jeunes, les plus vulnérables à ces nouvelles substances.

Préparation de l’UNGASS 2016

En marge de la session ordinaire, un événement exclusif était consacré à la préparation de l’UNGASS 2016.