« L’abus de médicaments sur ordonnance: une menace pour la santé publique »

Abus de médicaments sur ordonnance

Le rapport de l'INCB révèle que l'abus de médicaments sur ordonnance constitutent une menace grave pour la santé publique, en particulier dans les pays d'Amérique du Nord. Aux Etats-Unis seulement, on estime que l'abus de drogues de prescription est responsable de plus de décès que la cocaïne, l'héroïne, les hallucinogènes et les inhalants, réunis. 

L’abus de médicaments sur ordonnance, une menace croissante pour la santé publique

Selon les informations communiquées par les pays de la région, il y a eu approximativement 48 000 décès liés à la drogue en Amérique du Nord en 2011, ce qui représente un taux de mortalité de 155,8 par million d’habitants âgés de 15 à 64 ans, taux le plus élevé du monde. Si les taux de prévalence de l’usage de drogues illicites sont restés relativement stables, ils demeurent cependant supérieurs aux moyennes mondiales.

L’abus de médicaments sur ordonnance continue de constituer une menace grave et croissante pour la santé publique. Les pays de la région ont tenté de s’attaquer au problème en adoptant diverses mesures, notamment en organisant des journées de “reprise des médicaments de prescription”. Aux États-Unis, grâce à la mise en place de telles initiatives par la Drug Enforcement Administration, plus de 1 700 tonnes de médicaments inutiles ont pu être retirés de la circulation. Les autorités canadiennes ont également redoublé d’efforts pour faire face à l’usage abusif de médicaments sur ordonnance, très répandu dans le pays, par l’adoption d’une stratégie nationale sur l’abus de médicaments sur ordonnance et l’organisation de la première journée pancanadienne de reprise des médicaments de prescription.

En Amérique du Nord, comme dans d’autres régions, les femmes sont davantage concernées par l’abus de médicaments sur ordonnance. Si les taux de prévalence de l’abus de drogues demeurent supérieurs chez les hommes, les taux d’abus chez les femmes augmentent rapidement. Les statistiques rendues publiques en juillet 2013 par les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies indiquent qu’aux États-Unis, près de 48 000 femmes ont perdu la vie suite à un abus d’opioïde délivré sur ordonnance entre 1999 et 2011. Au Mexique, l’Institut national des femmes a indiqué que l’abus de drogues a doublé chez les femmes mexicaines ces dix dernières années. Les femmes sont également plus susceptibles que les hommes d’être touchées par la violence familiale, la criminalité et les agressions sexuelles liées à la drogue.

Mesures intéressant le cannabis

L’OICS continue d’être préoccupé par les mesures de contrôle applicables au cannabis dans la sous-région nord-américaine. Au Canada, il note que les autorités ont pris d’importantes mesures pour réformer le Programme d’accès au cannabis à des fins médicales de manière à renforcer les contrôles visant à empêcher les détournements vers les circuits illicites. Aux États-Unis, les programmes de cannabis médical adoptés par différents États n’appliquent pas comme il se doit les mesures de contrôle prescrites par la Convention unique sur les stupéfiants de 1961. L’OICS rappelle en outre que les initiatives de légalisation du cannabis actuellement en cours dans les États du Colorado et de Washington contreviennent à la disposition de la Convention de 1961 qui limite exclusivement aux fins médicales et scientifiques l’emploi de stupéfiants.

Source: Service d'Information des Nations Unies (SINU) et OICS – Dianova International est une ONG accréditée auprès de l'Office des Nations Unies à Vienne