La lettre de la directrice

 

A propos du rapport annuel d’activités 2014, par Montse Rafel

L’année 2014 a été riche pour la plupart de nos membres qui ont su répondre à une urgence sociale croissante tout en diversifiant et en pérennisant leurs services.

A titre d’exemple, il faut citer l’ouverture d’un nouveau programme d’accueil humanitaire en Espagne, pour répondre à la situation d’urgence des nouveaux migrants. Ou encore la mise en œuvre d’un centre d’accueil dédié au suivi des personnes présentant une double pathologie addiction et maladie psychiatrique en Uruguay. Sans oublier l’ouverture d’une deuxième maison de chambres au Québec pour les personnes à faibles revenus en situation d’itinérance, ou encore le succès de la 6ème édition de la campagne de promotion de la santé en milieu communautaire « Mocktails 2014« , au Portugal, et celui du Centre de Formation Dianova.

Dans le domaine de l’éducation toujours, il faut mentionner au Chili l’organisation de séminaires internationaux sur ce thème et la mise en œuvre du programme en milieu scolaire« Convivencial », ainsi que les activités éducatives et de développement personnel mises en œuvre dans le  projet d’accueil pour les mineurs en difficultés sociales « La Villa« , à Palombara Sabina, en Italie.

Concernant les activités de Dianova International, un gros effort a été fait au plan des relations internationales, avec de nombreux groupes de travail, conférences, participation à des enquêtes et consultations et organisation d’événements parallèles aux rencontres internationales de haut niveau. De plus, le compte à rebours avant l’UNGASS 2016[1] ayant commencé, nous avons participé à plusieurs conférences qui nous ont permis de plaider pour que la prise en charge des addictions s’effectue depuis une approche de santé publique excluant toute forme de répression ou de discrimination à l’encontre des personnes addictes.

Nous avons aussi poursuivi notre engagement en faveur de l’autonomisation des femmes, comme par exemple en octobre lors de la session informelle de la société civile organisée au siège des Nations Unies par le Comité de Vienne des ONG sur les Drogues, par le biais d’une présentation du programme mère enfants mis en œuvre au Chili. Au plan des événements organisés par Dianova et ses partenaires, il faut citer la conférence « Education, genre et santé maternelle«  avec la participation de Dianova Nicaragua, lors de la Commission de la condition de la femme, à New York ; et la prise de position de Dianova Espagne en faveur d’une prise en charge à long terme dans le traitement des addictions, au cours de la réunion annuelle de la Commission des Stupéfiants des Nations Unies, à Vienne (Autriche).

Au plan des communications, l’année a été marquée par le succès de la campagne de sensibilisation « Réagis« , lancée dans cinq pays du réseau, pour un impact social global de plus de 46 millions de personnes! 2014 a vu un effort important en direction du web et des réseaux sociaux, avec des mises à jour plus régulières et des contenus mieux adaptés.

Il faut enfin reconnaître le rôle essentiel joué par nos collaborateurs; cette reconnaissance s’est traduite par la mise en œuvre progressive du modèle de gestion des personnes, axé notamment sur l’égalité d’opportunités et notre détermination à offrir à tous un environnement et des conditions de travail optimales, avec un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

Merci à tous ceux qui ont contribué à la réussite de nos programmes et activités cette année, et merci à tous nos bénéficiaires pour leur confiance!


[1] L’UNGASS, ou session extraordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies sera consacrée au problème mondial des drogues, en 2016.