Femmes, Paix et Sécurité

La réunion mensuelle de la Commission de la condition de la Femme (CSW) des Nations Unies était consacrée au thème « Femmes, paix et sécurité »

Lors de la réunion du CSW en septembre dernier, près de 80 participants ont abordé les résolutions 1325 et 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies sur la perspective du genre et le rôle des jeunes dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales.

La double discrimination subie par les femmes a été notamment abordée, soit liée au sexe et à l’âge ; il a aussi été question de l’importance qu’elles aient l’énergie, l’idéalisme, l’engagement et la compréhension de leurs rôles dans la société et dans les activités de paix et de sécurité.

Durant cette réunion, il a été également souligné que, au cours des 72 dernières années, seules trois femmes ont présidé l’Assemblée générale des Nations Unies : Vijaya Lakshmi Pandit (1953), Angie E. Brooks (1969) et Haya Rashed Al Khalifa (2006). Et il a été souligné qu’il ne suffit pas d’approuver une résolution, il faut également garantir la participation des femmes et le soutien financier nécessaire pour leur autonomisation et le développement des activités.

Les conférences étaient à charge de : Anwarul K. Chowdhury, ambassadeur du Bangladesh, ancien Secrétaire général adjoint et haut représentant des Nations Unies, Jayathma Wickramanayake, envoyée pour la Jeunesse, du bureau du Secrétaire général des Nations Unies et Sophie Giscard D’Estaing, analyste de la vie la politique, de la paix et de la sécurité pour ONU Femmes

Les participants ont également abordé les préparatifs de la  62ème session de la CSW, prévue du 12 au 23 mars 2018, au siège des Nations Unies à New York, avec les questions suivantes :

  • Défis et opportunités dans la poursuite de l’égalité entre les sexes et de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles vivant en zone rurale.
  • La participation des femmes aux médias et aux technologies de l’information et de la communication.