Dianova International, partenaire organisateur mondial du Grand groupe des ONG

Durant son mandat de trois ans, Dianova International a œuvré pour coordonner l’action des organisations de la société civile au sein du Forum de haut niveau pour le développement durable

SDG jigsaw puzzle

Dianova International a contribué à maintenir et à préserver l’espace du NGO MG et du MGoS-CM au sein du HLPF, tout en plaidant pour une participation plus significative de la société civile aux objectifs de développement durable

Par María Victoria Espada – Le développement durable requiert la participation active de toutes les personnes et de tous les secteurs de la société. Ce constat a été fait pour la première fois lors de la Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement en 1992, mieux connu comme le Sommet de la Terre. Son principal document, l’Agenda 21, a formalisé neuf secteurs de la société ou « grands groupes » devant servir de principaux canaux pour faciliter la participation des citoyens aux activités des Nations unies (ONU) liées au développement durable[1].

Les « autres parties prenantes »: une participation historique aux objectifs de développement durable

De même, le rôle que les grands groupes et les « autres parties prenantes » peuvent jouer dans la construction de sociétés durables au profit des générations futures a été réaffirmé en 2012 dans le document « L’avenir que nous voulons« , à l’issue de la Conférence des Nations unies sur le développement durable ou Rio+20. Des années plus tard, cet esprit de travail collectif allait se refléter dans la nature ouverte, inclusive et participative du Programme 2030 pour le développement durable de 2015, lequel encourage la participation des « grands groupes et autres parties prenantes » au Forum politique de haut niveau des Nations unies pour le développement durable (HLPF). Ce forum intergouvernemental annuel assure le suivi du Programme 2030 et de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) au plan mondial.

Participation au Forum de haut niveau sur le développement durable

Actuellement, vingt et un grands groupes et autres parties prenantes (MGoS) participent au HLPF, représentant différents secteurs de la société civile[2]. Son mécanisme de coordination (MGoS-CM) se veut un espace autonome, auto-organisé et totalement indépendant du Secrétariat des Nations unies. Au sein du MGoS, le Grand Groupe des ONG (NGO MG) facilite la participation des ONG membres aux processus directement ou indirectement liés au HLPF. Aujourd’hui, le NGO MG compte plus de 1 300 organisations membres travaillant sur le développement durable dans différents pays et régions du monde.

HLPF logo

Dianova: un mandat de trois ans en tant que partenaire organisateur mondial

Membre du NGO MG depuis avril 2017, Dianova International a été élu partenaire organisateur mondial pour la période 2019-2021, avant de mettre fin à son mandat il y a peu. La structure organisationnelle du NGO MG est composée de trois partenaires organisateurs mondiaux et de treize partenaires organisateurs régionaux – la fonction de partenaire organisateur mondial étant celle de plus grande responsabilité au sein de l’organisation[3]. Le rôle des partenaires organisateurs mondiaux et régionaux est de faciliter, de coordonner et de représenter. Leur neutralité dans les processus et activités internes du NGO MG garantit, à son tour, que les voies les plus diverses soient entendues et prises en compte, afin de parvenir à une vision commune et représentative.

Participation aux actions collectives de plaidoyer et événements parallèles

Chaque année, le NGO MG élabore un document de positionnement lié au thème principal du HLPF et aux ODD soumis à révision et organise un événement parallèle au forum. Au cours de son mandat, Dianova International a codirigé avec ses pairs la rédaction des documents de positionnement présentés par le NGO MG au HLPF en 2019, 2020 et 2021,, lesquels ont servi de base aux actions collectives ultérieures de plaidoyer. L’organisation d’événements parallèles au HLPF a également permis de faire entendre la voix et l’expérience des organisations membres, ainsi que leurs préoccupations concernant la mise en œuvre du Programme 2030 et des ODD.

Structure de gestion du NGO MG

Note : La structure de gestion du grand groupe des ONG est composée de 3 partenaires organisateurs et de 13 partenaires régionaux. Les treize partenaires organisateurs régionaux représentent les régions suivantes : Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Afrique du Nord, Afrique du Sud, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Caraïbes, Asie, Asie centrale, Europe, Moyen-Orient et Pacifique. La structure régionale du grand groupe des ONG reflète dans une certaine mesure celle des commissions économiques régionales de l’ONU. Dianova International (DI) à New York a partagé les fonctions de partenaire organisateur mondial avec Action for Sustainable Development (A4SD) à Londres et World Federation for Animals (WFA) au Colorado, USA.

Implication des représentants de la société civile dans les rapports nationaux…

Dans un exercice de coordination régionale et mondiale, les partenaires organisateurs du NGO MG font en sorte que des représentants de la société civile participent à la présentation des rapports nationaux volontaires (RNV) au lors du HLPF. Rédigés par les États membres, ces rapports rendent compte des progrès accomplis dans la mise en œuvre des ODD aux niveaux national et infranational. Dianova International a ainsi coordonné la participation du NGO MG lors de la présentation des rapports nationaux volontaires en 2020 et, en 2021, nous avons suivi tout particulièrement les rapports soumis par l’Espagne, le Nicaragua, la Norvège, la Suède et l’Uruguay, pays où le réseau Dianova est présent.

…Et en tant que conférenciers ou commentateurs lors des sessions du Forum

En outre, les partenaires organisateurs mondiaux des MGoS facilitent la participation des représentants de différents secteurs de la société civile aux sessions officielles du HLPF en tant que conférenciers et commentateurs. Si la sélection de ces représentants relève de la responsabilité du mécanisme de coordination des MGoS, c’est le président du Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC) qui examine et approuve les nominations. Dianova International a participé au cours de son mandat à l’équipe de travail chargée de cette sélection, en co-dirigeant ce processus en 2020 et 2021. Sept représentants du NGO MG ont participé aux sessions officielles du HLPF 2021.

Avec ses pairs du mécanisme de coordination, Dianova International a également assisté aux réunions de négociation des déclarations ministérielles au cours de son mandat, et a fait plusieurs contributions écrites au nom du NGO MG. La déclaration ministérielle est le principal document élaboré à l’issue HLPF. Il a été élaboré et adopté par tous les États membres de l’ONU, qui réaffirment par ce biais leur engagement en faveur du Programme 2030 et des ODD. Collectivement, les MGoS ont toujours plaidé pour une déclaration ministérielle à la fois forte et inspirante, tout en exprimant leur inquiétude lorsque le résultat semblait manquer d’ambition et de leadership politiques.

Une participation citoyenne indispensable

Les exercices de participation citoyenne que nous venons de mentionner bénéficient sans nul doute à la société tout entière et contribuent à renforcer la confiance et la solidarité afin d’édifier des sociétés plus inclusives et plurielles. Par le biais de ces exercices, et en coordination avec ses pairs, Dianova International a également contribué durant son mandat à maintenir et préserver l’espace du NGO MG et du mécanisme de coordination des MGoS au sein du HLPF, tout en œuvrant pour une participation plus significative encore de la société civile au développement durable.

Aujourd’hui, en tant que membre ordinaire du Grand groupe des ONG, Dianova International continuera de s’engager pour le Programme 2030 et les objectifs de développement, afin de joindre sa voix aux autres pour édifier un monde plus juste, plus solidaire qui « ne laisse personne de côté ».


 

[1] Ces secteurs ou « grands groupes » étaient les femmes, les enfants et les jeunes, les populations autochtones, les organisations non gouvernementales (ONG), les autorités locales, les travailleurs et les syndicats, le commerce et l’industrie, la communauté scientifique et technologique et les agriculteurs.

[2] Les principaux groupes et autres parties prenantes (MGoS) actuels sont les suivants : les entreprises et l’industrie MG, les enfants et les jeunes MG, les agriculteurs MG, les populations autochtones MG, les autorités locales MG, les ONG MG, la communauté scientifique et technologique MG, les femmes MG, les travailleurs et les syndicats MG, les personnes handicapées SG, les volontaires SG, les personnes âgées SG, l’éducation et des universités SG, SG des LGBTI, SG du financement du développement, SG Together 2030, SG des communautés pratiquant la discrimination fondée sur l’ascendance et le travail, SG du mécanisme de participation de Sendai, SG du mécanisme de participation des OSC de la région Asie, SG du mécanisme de participation de la région Afrique et SG du mécanisme de participation des OSC de la région Europe. [Note : seuls les liens vers les sites web disponibles sont inclus].

[3] Les treize partenaires organisateurs régionaux représentent les régions suivantes : Afrique centrale, Afrique de l’Est, Afrique de l’Ouest, Afrique du Nord, Afrique du Sud, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Caraïbes, Asie, Asie centrale, Europe, Moyen-Orient et Pacifique.